Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : grave incident entre le cortège  du président Touadera et le véhicule d’un fonctionnaire onusien

Milan Trojanovic , diplomate onusien

Par Désiré NGAIBONA

Bangui 30 juillet 2018—Ndjoni Sango : Un grave incident s’est produit le 25 juillet dernier entre le véhicule du président centrafricain Faustin Archange Touadera et celui de Milan Trojanovic, un fonctionnaire de la Minusca,  à hauteur du ministère de transport.

Les faits se sont produits le  mercredi 25 Juillet 2018 vers 10 heures,  sur l’avenue de l’indépendance en face du ministère des Transports, Mr Milan Trojanovic a été brusquement stoppé par les motards de l’escorte présidentielle qui lui ont signalé au passage que le véhicule présidentiel, en provenance de la rue menant à la radio Ndéké-Luka, est sur le point d’atteindre l’intersection avec l’avenue de l’indépendance.

Les motards ont intimés l’ordre d’arrêter tous les véhicules, y compris les motocyclistes, de s’arrêter, c’est à lors que le diplomate onusien a demandé à son chauffeur de forcer vite la ligne de sécurité ainsi érigée par les motards présidentiels.

Par malheur, le véhicule diplomatique se retrouve nez à nez avec le véhicule du Président Touadera.

Par un simple jeu de volant, le chauffeur présidentiel a évité de justesse une collision avec le   4×4 des Nations Unies et a continué sa route vers le centre-ville, c’est lors que les gardes présidentielles se sont occupées du diplomate indélicat en lui infligeant des rafales de pairs de gifles.

Monsieur Milan Trojanovic de nationalité serbe qui est un fonctionnaire des Nations Unies  au service  de la Minusca a reçu plusieurs pairs de gifles de la part de la  garde rapprochée du Président Faustin Archange Touadera.

Le diplomate et son chauffeur ont été retenus surplace pendant d’une heure avant d’être conduit à la gendarmerie sous bonne escorte pour vérification d’identité.

En effet, Mr milan qui n’est pas à son premier coup d’essai est un diplomate très indélicat puisqu’il avait déjà eu à forcer le passage du cortège de Madame CathérineSamba Panza la présidente de la Transition.

Ce diplomate onusien qui a été expulsé du soudan par les autorités de ce pays pour comportements inacceptables, gère la Munisca à Bangui comme son entreprise personnelle, toujours prompt à résilier les contrats des fonctionnaires noirs et autres africainspour les remplacer par des blancs et surtout les ressortissants de son pays la Serbie.

Son comportement raciste n’est plus à démontrer ce qui explique le manque de respect qu’il a pour le cortège présidentiel en RCA. Les autorités de ce pays doivent dès maintenant prendre le taureau par les cornes afin de le déclarer persona non grata et expulser de la RCA avant que l’irréparable ne soit commis.

La garde présidentielle lui a donné une bonne leçon en lui infligeant des pairs de gifles mais ce genre de diplomate n’a pas sa place dans notre pays et doit êtrecarrément expulsé car d’après nos enquêtes Mr Milan travaille activement contre la RCA et ses intérêts à travers ses nombreuses prises de position pour saboter les différents projets mis en œuvreau profit de la jeunesse centrafricaine (Hard Wall Project au Camps Fidele, M’poko et ailleurs en RCA.

Ce projet qui devait être exécuté sous forme de THIMO au profit de jeunes a été détourné par Mr Milan au profit de RA International une entreprise basée à Dubai qui appartiendrait à son épouse de nationalité libanaise.

Mr Milan n’a aucun respect ni pour les centrafricains ni pour le pays et ce comportement exaspère de nombreux fonctionnaires des NU. L’incident avec le cortège présidentiel n’est que l’illustration de nombreuses dérives comportementales de ce fonctionnaire indélicat qui n’a pas sa place dans ce pays.

Commentaires

commentaires