Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: la ministre de la défense exhorte les Centrafricains à valoriser leur armée

Marie Noëlle KOYARA, ministre de la défense nationale@ Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 18 juin 2018 (Ndjoni Sango): La question  du respect des Forces Armées Centrafricaines (FACA) a été l’un des points abordé par la ministre de la défense nationale, Marie Noëlle Koyara, lors de la conférence de presse à son cabinet à Bangui. Elle s’est indignée non seulement de l’attaque contre les FACA par les rebelles de l’UPC à Bambari, le 12 juin 2018, mais aussi des publications rangées sur les réseaux sociaux visant à dénigrer l’armée nationale.

Le 10 juin écoulé à Bambari, au centre-est de la Centrafrique, le convoi des Forces armées centrafricaines a été visé par la cohorte du mouvement rebelle de l’Unicité pour la Paix en Centrafrique (UPC). Cet acte a été condamné par la Ministre centrafricaine de la Défense nationale, qui demande aux groupes armés le respect de l’armée nationale qui était de passage dans la localité.

« Il est inadmissible que les groupes armés qui avaient souhaité de déploiement des FACA sur le terrain puissent aujourd’hui les attaquer», s’indigne le membre du gouvernement.

Les réseaux sociaux comme outils de discréditer les FACA

Cet appel au respect de la valeur de FACA a été également à l’endroit des citoyens centrafricains malintentionnés. C’était sur fond d’indignation que Marie Noëlle Koyara, a souligné le cas des publications tendancieuses sur les réseaux sociaux à propos de l’attaque contre le convoi des FACA à Bambari.

« Tous ceux qui sont Centrafricains doivent témoigner du respect pour leur armée et aimer leur pays, puisque c’est l’armée, symbole de la souveraineté du pays, qui doit nous protéger et assure la défense et la sécurité de notre territoire. Parce qu’il est indicible qu’un centrafricain puisse s’attaquent à ses Forces de défense et de sécurité sur les réseaux sociaux», s’indigne la ministre de la défense nationale7.

La ministre de la défense a interpelé les Centrafricains sur l’attitude des citoyens camerounais qui ont donné courage à leurs Forces armées afin d’anéantir la menace des terroristes de la secte islamique Boko-Haram sur leur territoire.

En soulignant en bon exemple l’admiration des Camerounais en vers leur armée nationale, Marie Noëlle Koyara a prodigué aux Centrafricains d’aimer leur pays, leur armée nationale en évitant d’exposer le mal de leur pays sur les réseaux sociaux. car, d’après elle, ce sont aussi certains compatriotes centrafricains qui attisent le feu et la haine sur les réseaux sociaux à travers les désinformations et l’intoxication visant à jeter de discrédits sur les FACA.

La montée en puissance des FACA, plus de deux bataillons formés par la mission européenne d’entrainement (EUTM-RCA) puis recyclés par les instructeurs russes, fait peur aux groupes armés et leurs mentors qui cherchent par tous moyens à saboter le processus de l’opérationnalisation des FACA.

Commentaires

commentaires