Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : la présence des FACA à Paoua ramène la stabilité

Un soldat FACA à Paoua@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 7 aout 2018—Ndjoni Sango : La sécurité dans la sous-préfecture de Paoua est sous le contrôle des Forces Armées Centrafricaines (FACA). Cette localité ayant connu une escalade des affrontements armés fin 2017 début de l’année en cours, retrouve aujourd’hui une stabilité palpable. Ceci grâce à la présence active des FACA qui font un travail de titan afin d’assurer la protection de la population.

Le déploiement des FACA dans la sous-préfecture de Poua a permis une amélioration de la situation sécuritaire et humanitaire. Cette localité située à environ 486 km à l’extrême nord de la République centrafricaine, retrouve aujourd’hui sa stabilité suite aux affrontements armés.

« La situation sécuritaire de Paoua est aujourd’hui très satisfaisante. Depuis que nous sommes déployés dans cette ville, nous nous sommes évertués corps et âmes pour ramener la paix et la stabilité, consolider la cohésion sociale c’est-à-dire protéger l’ensemble de la communauté centrafricaine dans sa diversité. Aujourd’hui, quand vous arrivez à Paoua, toutes les communautés sont là et vaquent librement à leurs occupations », a expliqué le capitaine Thierry Nambobona, commandant en chef du détachement des FACA à Paoua.

Fin 2017 et début 2018, la sous-préfecture de Poaua a été le théâtre de violents affrontements ayant opposé les rebelles de la Révolution Justice (RJ) dirigé par Belanga à ceux d’une faction de la Séléka dirigée par Ahamat Bahar et des mercenaires tchadiens et soudanais.

Ces combats meurtriers ont causé un désastre sécuritaire et humanitaire dans la localité avec comme conséquences des centaines de personnes tuées, environ 65000 personnes déplacées internes, environ 20 000 personnes réfugiées au Tchad voisin, et plus de 20.000 maisons incendiées, d’après le Bureau des affaires humanitaires (OCHA).  Cette situation avait contraint le gouvernement centrafricain à déployer les FACA qui assurent aujourd’hui la sécurité de la localité avec l’appui de la Minusca.

Détachés il y a quelques mois à Paoua, les FACA ont maîtrisé la situation de la localité. D’après l’officier supérieur de l’armée nationale, des dispositifs des FACA sont mis en place dans les coins stratégiques de la sous-préfecture des Paoua. Dans les périphériques de la ville de Paoua, un dispositif militaire couvre plus de 120 km et un autre à plus de 90 proche de la frontière avec le Tchad. L’objectif des FACA, a indiqué Thierry Nambobona, est de consolider la paix dans cette région nord du pays.

« Pour l’instant avec le retour de la sécurité, nous continuons toujours de travailler de consolider la paix et le vivre ensemble dans la ville de Paoua », a-renchérit le Commandant en chef du détachement des FACA à Paoua

Dès le déplacement des FACA, la population a éprouvé le sentiment de satisfaction, voyant les soldats de l’armée nationale en sauveurs. Les témoignages des habitants de Paoua démontrent que les FACA ont fait leur preuve quant au rétablissement de la sécurité depuis leur déploiement.

Commentaires

commentaires