Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : l’attaque de la LRA au village Kétésia malgré la présence des soldats de la Minusca

Les rebelles de la LRA dans un village en Centrafrique

Par  Parfait VOUNGOU

Bangui 17 décembre 2018—Ndjoni Sango : Des hommes armés assimilés aux éléments de l’Armée de Résistance du Seigneur de guerre (LRA) de Joseph Kony ont investi le village Kétésia lundi 10 décembre dernier. Deux enfants et des biens ont été emportés. Les habitants de village se cachaient dans la brousse à ce moment-là. Ils se posaient la question où étaient les soldats marocains de la MINUSCA pour leur sécurité ?

Après l’incursion des éléments de la LRA, les soldats du contingent marocain de la MINUSCA sont descendus sur les lieux. Ils ont constaté les faits avant de regagner leur base à Obo. C’est toute l’aide qu’ils ont fourni.

Les habitants de la préfecture de Haut-Mbomou se plaignent du fait qu’ils ne se sentent pas protégés. Personne n’empêchera les rebelles de la LRA de Joseph Kony de prendre en otage leurs enfants, leur nourriture et d’autres biens, bien que les soldats de la paix soient présents dans la région et promettent de protéger les civils contre les attaques.

Comme dans d’autres localités du pays, les casques bleus sont jugés inefficaces par la population qui attend plus de protection. Les rebelles tuent, volent, et violent, mais, évidemment, la mission a d’autres choses à faire. Et cela est confirmé par les déclarations du chef de la MINUSCA qui dit que les soldats de la paix ne sont pas tenus d’exercer les fonctions de forces armées centrafricaines. Mais alors, la question que l’on se pose pourquoi la Centrafrique en a-t-elle besoin ?

La Minusca est venue en RCA en 2014 pour aider les autorités à protéger la population civile. Les casques bleus sont présents dans les régions les plus en conflit. Cependant, avec leur apparition, rien n’a changé aux yeux de la population. Les Centrafricains continuent de vivre dans la peur des rebelles.

La Minusca reste sourde aux demandes des citoyens centrafricains d’adapter le plan d’action pour la stabilisation effective du pays. Les soldats de la paix restent inactifs et constatent les faits de l’attaque. Mais cela ne profite pas au pays. La mission est inefficace. Mais l’ONU n’a pas l’intention de changer de  stratégies.

Le 14 décembre 2018, le mandat de la Minusca a été prorogé pour un an. Avant cela, la Coalition des Femmes pour la Paix et la Reconstruction en Centrafrique (CFPRCA) a demandé à l’ONU de présenter aux Centrafricains un plan d’action des casques bleus afin d’améliorer l’efficacité de la Minusca.

Cependant, l’opinion de la population de la RCA n’intéresse pas les occidentaux. L’organisation n’a pas entendu la demande de la société civile centrafricaine. La mission continuera de travailler comme d’habitude.

Commentaires

commentaires