Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : le CICR préoccupé par le non-respect de la mission médicale

Jean François, Chef de délégation du CICR face à la presse@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 27 mai 2018 (Ndjoni Sango) : La problématique de l’accès de la mission médicale aux personnes en danger pendant les conflits armés demeure une préoccupation du Comité International de la Croix-Rouge (CICR). Cette préoccupation a été au centre d’un atelier d’échange avec les journalistes, le 23 mai 2018 au siège de la délégation à Bangui. 

L’équipe de la délégation du CICR et des professionnels des médias en République Centrafricaine ont débattu de la problématique de la protection de la mission médicale dans le pays. Au temps de conflit armé en République Centrafricaine (RCA), la mission médicale auprès des personnes en danger fait souvent l’objet d’attaque, de menace et de cible des parties en conflits.

Des personnes ayant besoin de l’intervention médicale n’arrivent pas à survivre dans certains cas du fait du non-respect de la mission médicale indispensable pour la population.

Les échanges avec les professionnels des médias ont permis de dégager les pistes de solution afin de sensibiliser toutes les couches sociales sur la nécessité de faciliter l’accès à la mission médicale aux personnes vulnérables.

« Nous avons organisé cet atelier à l’intention des journalistes centrafricains ou étrangers pour parler de la question qui nous préoccupent énormément qui est celui de la mission médicale et de son respect. Les évènements à Bangui ou à l’intérieur du pays ont montré qu’en RCA est une problématique extrêmement sérieuse. Et donc, il est nécessaire d’aller à la rencontre des médias pour pouvoir sensibiliser la population sur l’impérative et la nécessité de respecter la mission médicale », Jean François, Chef de la délégation du CICR en Centrafrique.

Les échanges avec les journalistes ont permis au CICR d’avoir l’apport de la presse pour l’amélioration de la mission médicale en République Centrafricaine.

« L’objectif de cet atelier est aussi de nous tourner vers les chevaliers de la presse pour essayer de savoir de leur part quel pourrait être leur apport pour améliorer la mission médicale. J’ai compris durant cet atelier que la question de la mission médicale et de son respect est au-dessus de toute considération, qu’elle soit politique, ethnique, religieuse, régionale entre autres. C’est un sujet pour lequel les médias dans leur ensemble peuvent s’entendre pour faire en sorte que ceux qui sont dans le besoin d’être assistés médicalement et qui doivent être soignés puissent l’être », a renchérit le Chef de la délégation du CICR en Centrafrique.

En tant qu’organisation humanitaire médicale, le CICR intervient en République Centrafricaine dans le domaine médical, de la sécurité économique à travers l’agriculture et l’élevage, de l’eau potable, de la réunification des enfants disparus au temps de conflits avec leurs parents.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires