Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : les FACA neutralisent 6 mercenaires Tchadiens à la frontière avec le Tchad

Les soldats FACA en formation chez les Russes à Berengo

Par Erick NGABA

Bangui 26 août 2018—Ndjoni Sango : Six (6) mercenaires venant du Tchad ont essayé de franchir la frontière centrafricano-tchadienne le 24 août dernier pour pénétrer la préfecture de Ouham-Pendé en République centrafricaine. De sources locales à Ouham-Pendé font état ce que ces mercenaires en quête d’un territoire libre ont été neutralisés par les éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) lors d’un violent affrontement.

Les soldats de l’armée de la RCA, qui ont passé leurs formations par les instructeurs Russes à Beregno, à environ 80 km de Bangui la capitale, ont été déployés par le gouvernement au nord du pays pour faire face aux défis sécuritaires aux frontières. Déployés à Paoua, les soldats FACA ont su stabiliser la région et assurer la sécurité de la population à travers des patrouilles et échanges avec la population.

Durant leur patrouille à 50 km au nord de la ville de Paoua 10 éléments des FACA sont tombés sur environ 7 rebelles du Tchad, qui essayaient de franchir illégalement la frontière centrafricaine. De sources sécuritaires, un affrontement a eu lieu. Le bilan de l’affrontement fait état de 3 morts du côté des mercenaires Tchadiens pendant que les autres rebelles prennent fuite.

Les cadavres étaient inspectés permettant d’établir que les victimes venaient du Tchad. Deux (2) motos et (3) fusils automatiques appartenant aux assaillants ont été confisqués.

L’opération menée par les FACA pour mettre hors d’état de nuire les fauteurs de troubles est saluée par la population de la région d’Ouham-Pendé, proche du sud du Tchad. Le 14 août dernier, les FACA  ont par ailleurs mis la main sur deux soldats de l’armée tchadienne qui ont été conduit à Bangui.

Cela témoigne également que l’Armée centrafricaine commence à redorer son blason pour assurer la sécurité et défende le territoire national face aux menaces transfrontalières.

Les FACA ont été déployées à Paoua il y a quelques mois. Après leur déploiement, la sous-préfecture de Paoua a retrouvé sa stabilité ayant permis à la population de vaquer librement à ses occupations à suite des violents affrontements entre groupes rebelles qui opéraient dans la région.

Commentaires

commentaires