Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: les leaders des organisations de la jeunesse projettent des actions citoyennes pour dénoncer les violences faites aux civiles

Les leaders des organisations de la jeunesse centrafricaine@Eric NGABA

Les leaders des organisations de la jeunesse centrafricaine@Eric NGABA

Par Eric NGABA

Bangui 19/10/17 (www.ndjonisango.net): les leaders des organisations de la jeunesse se disent très préoccuper par la détérioration de la sécurité sur l’ensemble du territoire national. Dans une déclaration faite mercredi 18 octobre 2017, ces leaders de la jeunesse ont dénoncé le laxisme du gouvernement et l’incapacité de la Mission onusienne en Centrafrique (Minusca) face aux massacres des civils par les groupes armés à l’intérieur du pays.

La République Centrafricaine continue de faire face à l’insécurité chronique qui la fragilise. Depuis les derniers mois, alors que des actions entreprises en faveur de la paix suscitent l’espoir de la population, les groupes armés continuent de décimer les paisibles populations.

Plusieurs localités du pays notamment Bangassou, Kembé, Bocaranga, Zémio et Kaga-Bandoro entre autres sont en proie à des violences inouïes qui causent beaucoup de victimes. Après plusieurs constats faits sur ces dérives, les leaders des organisations de la jeunesse ont décidé de prendre leurs responsabilités vis-à-vis du gouvernement et de la Minusca.

« Nous, leaders des organisations de jeunesses légalement constituées, Exigeons à la Minusca d’appliquer strictement les résolutions : 2127/2149 ; exigeons au gouvernement le redéploiement sans condition des FACA ; demandons le retrait pur et simple des criminels de guerre aux différents postes de responsabilité conformément à la constitution centrafricaine; demandons au gouvernement de favoriser l’entrepreneuriat des jeunes ; demandons au gouvernement d’asseoir son autorité afin de garantir la sécurité des adolescents et jeunes pour leur permettre d’étudier dans la quiétude », exigent les leaders des organisations de la jeunesse dans leur déclaration.

Cependant, les leaders des organisations de la jeunesse disent prendre leurs responsabilités au cas échéant à compter du 20 Octobre 2017.

En outre, ils projettent une action citoyenne qui sera organisée le 24 Octobre 2017, en commun accord avec les différentes organisations de la société civile.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance pour plusieurs agences presses internationales, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’information www.ndjonisango.net. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires