Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : récit de la Minusca sur l’opération de KM5

Une manifestation des habitants de PK5 contre la Minusca à Bangui

Par la MINUSCA

Bangui 9 avril 2018 (Ndjoni Sango)- Le dimanche 08 avril 2018, à partir de 02h00, une opération conjointe de désarmement et d’arrestation, visant les bases de certains groupes criminels du quartier de PK5 à Bangui, a été lancée conjointement par les Forces de sécurité intérieures (FSI), Forces armées centrafricaines (FACA), et la MINUSCA.

La population du PK5 a, à plusieurs reprises, demandé l’intervention de la MINUSCA pour mettre un terme aux les activités prédatrices des gangs criminels du quartier. Ces groupes y ont en effet commis de nombreuses exactions, rançonné les commerçants et attaqué les civils, tout en s’opposant à toute forme de retour de l’autorité de l’Etat.

Avant l’opération, ces groupes criminels avaient été mis en demeure de désarmer volontairement et pacifiquement, avec la possibilité pour certains de leurs membres ainsi que de la communauté, de recevoir un appui socioéconomique. Malheureusement, les leaders de ces groupes ont refusé cette alternative, malgré une médiation organisée par des représentants de la population civile.

Au cours de l’opération, plusieurs bases des groupes criminels ont été investies. La MINUSCA a effectué plusieurs arrestations, et saisi des armes, des munitions et de la drogue. La MINUSCA et les forces nationales se sont ensuite retirés pour éviter que des échanges de tirs exposent les civils pendant la journée. Les individus arrêtés seront remis aux autorités judiciaires centrafricaines.

L’opération conjointe du Gouvernement et de la MINUSCA se poursuivra jusqu’à ce que ces groupes criminels soient démantelés ou disparaissent.

La MINUSCA rappelle cependant aux populations de ne pas recourir à la justice populaire contre les éléments armés de ces groupes, quelle que soit la gravite des crimes qu’ils ont commis. Plutôt, elle recommande d’informer la MINUSCA ou les autorités centrafricaines de leur localisation pour assurer un suivi judiciaire légal.

La priorité de la MINUSCA reste la protection des civils à PK5 et le retour de l’autorité de l’Etat.

Commentaires

commentaires