Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : recrutement de 1023 jeunes âgés de 18 à 25 ans dans l’armée

Les ex-Combattants enrôlés au sein des FACA

Par Erick NGABA

Bangui 6 aout 2018—Ndjoni Sango : Dans le cadre de la structuration des Forces armées centrafricaines (FACA), le ministère de la défense nationale a annoncé le week-end dernier le recrutement prochain de 1023 jeunes centrafricains en âgés de 18 à 25 ans. L’annonce a été faite par Léa Ghislaine Yangongo, Directrice Générale des ressources humaines du ministère de la défense au cours d’une conférence de presse à Bangui.

Avec la mise en retraite de 800 soldats, le gouvernement centrafricain entend augmenter l’effectif des forces nationales conformément à la réforme des forces de défense et de sécurité intérieure. A cet effet, il est prévu le recrutement des jeunes à travers le pays désirant intégrer le rang des forces armées centrafricaines. 

D’après le Colonel des armées Léa Ghislaine Yangongo, ce recrutement ayant deux volets vise à incorporer dans l’armée nationale les jeunes ayant de métiers spécialisés et des jeunes sans métiers. Il s’agit pour le recrutement ciblé des jeunes ayant des métiers de la maçonnerie, la menuiserie, et de la couture entre autres. Par contre, le recrutement de masse vise les jeunes sans métiers.

A en croire l’officier supérieure Léa Ghislaine Yangongo, les dossiers des candidats seront traité sur la base de certains critères.  La nationalité, l’âge de 18 à 25 ans, et au minimum avoir soit le BC, le CAP et le Bac pour tout candidat. Le processus de recrutement se fera par le gouvernent centrafricain en partenariat avec la mission onusienne Minusca et cette de l’Union européenne EUTM.

Aujourd’hui, les forces armées centrafricaines continuent de progresser dans leur plan de la structuration. La mission d’entrainement de l’Union européenne (EUTM RCA) a déjà recyclé trois bataillons des FACA dont 1800 hommes hormis la formation des deux vagues d’environ 300 ex combattants ayant été enrôlés dans l’armée nationale.

Entre temps, 160 soldats été formés en Guinée équatoriale et près de 140 au Rwanda. Dans le cadre de recyclage, 1000 FACA ont formés au maniement des armes russes par les instructeurs russes à Berengo à environ 80 km de Bangui.

Commentaires

commentaires