Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : une parade militaire pour démontrer la montée en puissance des FACA

parade des forces armées centrafricaines à Bangui@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 10 aout 2018—Ndjoni Sango : Le gouvernement centrafricain et la mission d’entrainement de l’Union européenne (EUTM-RCA) ont organisé hier à Bangui une parade militaire. Ceci après la fin de formation des 600 soldats du 2ème Bataillon d’Infanterie du Territoire (BIT2).

C’est sur l’avenue des Martyrs à Bangui que les FACA du BIT2 ont procédé à une parade militaire. 600 éléments ont défilé sur ce boulevard de la capitale centrafricaine, en présence du Chef suprême des armées, le président Faustin Archange Touadera, des membres du gouvernement dont la ministre de la défense nationale, du commandant de l’Eutm-RCA et du corps diplomatique. La parade a été exécutée avec l’exposition de l’échantillon des dons en moyens roulants offerts par les Etats Unis et la Chine.

 « Sachant que la restauration d’un État passe nécessairement par la reconstruction de son Armée, je ne saurais terminer mon propos sans adresser mes remerciements les plus sincères à tous nos partenaires qui nous accompagnent dans ce long processus de reconstruction des Forces Armées Centrafricaines et leur action en faveur du maintien de la sécurité dans notre pays. J’adresse ces remerciements particulièrement à l’EUTM-RCA pour sa contribution à la formation et la reconstruction des FACA », a déclaré le président centrafricain, Faustin Archange Touadera.

Cette parade était une occasion pour le public de découvrir la montée en puissance des FACA qui commencent à être opérationnelles sur les théâtres d’opérations. En tout, 3000 militaires des armés centrafricains sont formés, recyclés et validés par la mission d’entrainement de l’Union européenne depuis 2015 que l’Union Européenne s’implique dans la réforme du secteur de la défense en Centrafrique. Au nom de l’Union européenne, le Général Herminio MAIO, commandant de l’EUTM a félicité le travail accompli par le gouvernement centrafricaine et son institution pour la restructuration des FACA.

«Bien qu’une armée ne peut se passer d’un armement et d’équipements, ce sont bien les hommes et les femmes qui la composent et qui constituent son centre de gravité. Les 600 éléments de BIT 2 ont été formés en tir, en tactiques de combat et aussi en droit humanitaire international. Fort de ses savoirs faire, les éléments du BIT2 peuvent désormais faire face aux défis de la Centrafrique aux cotés de leur frères de BIT 1 et 3 formés par l’EUTM », a indiqué le Général MAIO avant de rappeler que la mission de l’EUTM est prolongée pour 2 ans et que leur mandat sera élargi en fonction des besoins des autorités centrafricaines.

La parade militaire d’hier démontre que les FACA sont déterminées pour la défense du territoire national et la sécurisation de la population.

Commentaires

commentaires