Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : violents combats entre FACA et rebelles de l’UPC à Bambari

Les soldats FACA en formation à Berengo

Par Erick NGABA

Bangui 10 juin 2018 (Ndjoni Sango) : De violents affrontements ont été signalés cet après-midi à Bambari entre les éléments des FACA et les rebelles de l’UPC d’Ali Ndaras. A peine arrivés 1 heure et demi dans la ville de Bambari, au centre-est de Centrafrique, les soldats FACA ont été chaleureusement accueillis par la population mais aussi par un déluge de feu d’armes des rebelles de l’UPC. Le cortège des soldats FACA a été piégé par des casques bleus mauritaniens de la Minusca au PK0, à en croire des sources jointes au téléphone.

De sources locales jointes au téléphone dans la journée du dimanche, les rebelles de l’UPC ont attaqué la position des éléments des FACA arrivés dans la ville dans le cadre de leur déploiement progressif sur les théâtres d’opérations.

Tout était parti lorsque ces éléments des FACA étaient arrivés à l’entrée du centre-ville de Bambari. Ils ont été accueillis en sauveurs par la population éprise de paix. Quelques minutes après leur entrée dans la ville, ils ont continué leur chemin vers Bangassou où un effectif considérable de soldats FACA est déployé. Chemin faisant, ils se sont butés à une hostilité des casques bleus mauritaniens qui leur avaient refusé la lavée de la barrière du PK0, au centre de Bambari.

Soudainement, comme un piège et trahison, des éléments du mouvement rebelle de l’UPC qui contrôlent la ville, ont lancé une attaque ciblée sur le positionnement des FACA. D’après les sources locales, les éléments FACA ont rigoureusement riposté à l’attaque des ennemis.

Les combats se sont intensifiés dans la ville créant une panique générale. Des armes lourdes et légères ont secoué la ville de Bambari pendant plusieurs heures.

Pour l’heure, aucun bilan n’est disponible. Tout porte à croire que la montée en puissance des Forces Armées Centrafricaines (FACA) et leur déploiement progressif inquiètent les groupes armés qui écument une bonne partie du territoire national. Le gouvernement a encore du pain sur la planche pour réussir ce processus de déploiement des FACA sur l’ensemble du territoire national.  Car, en face des FACA, il n’y a pas seulement des groupes armés. Des peaux de banane sont jetées partout sur la route des FACA, visant à empêcher le pays de se doter d’une armée opérationnelle.

Dossier à suivre…

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires