Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : 132 officiers de policiers formés au Maroc, Angola, RDC, Guinée, et au Cameroun

Sortie officielle des officiers de police formés au Maroc, au Cameroun, en Guinée, en Angola et en RDC

Par Christelle ADRISSE

Bangui 7 août  2019— (NDONI SANGO) : Dans le cadre de la restauration et de l’extension de l’autorité de l’Etat centrafricain, 132 policiers ont été formés dans des pays africains à travers la coopération bilatérale. Ils ont reçu lundi dernier à l’école de police à Bangui leurs parchemins de formation en présence du président Faustin Archange Touadera.

Les autorités centrafricaines ont développé la coopération Sud-sud (Etats africains). A travers ce partenariat, cinq pays du continent africain dont le Maroc, l’Angola, la RDC, la Guinée, et le Cameroun ont ouvert les portes de leurs prestigieuses écoles aux cadres de la police et de la gendarmerie centrafricaines.

La remise de leurs diplômes vient sanctionner plusieurs années de formation de renforcement des capacités. Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme de la réforme du secteur de sécurité.

 « On a relevé certaines carences touchant les domaines du personnel, de l’équipement vétuste, insuffisant et parfois inexistant, des infrastructures insuffisantes et détériorées, de l’armement insuffisant et inadapté à la nature des missions, de mobilité et de moyens de communication réduits. Nos Policiers dotés d’expériences pratiques, n’avaient pas subi, pendant longtemps, des recyclages et des formations spécialisées pour s’adapter à l’évolution de la situation sécuritaire du pays», a déclaré le président centrafricain Faustin Archange Touadera lors de la cérémonie de sortie lundi dernier à Bangui.

Tenant compte de l’évolution de la société et de la délinquance dans le pays, le gouvernement  recherche des voies et moyens en vue d’assurer le renforcement des capacités des policiers afin de les rendre plus aptes à exercer leurs missions régaliennes.

Grâce à l’appui de la communauté internationale, un processus de normalisation de l’administration et d’opérationnalisation des forces de sécurité intérieures a été entamé afin de donner une certaine visibilité et marquer ainsi leur présence sur le terrain.

Le président Touadera les incite à mettre fin aux vielles pratiques ternissant le métier de police.

« Je vous incite à cesser avec les vieilles pratiques qui consistent à confisquer illégalement les biens du citoyen ou à détourner les pièces à conviction dans les procédures, à laisser entrer sur le territoire des individus malintentionnés moyennant des pots de vin », a-t-il martelé.

Pour augmenter et rendre professionnelles les forces de sécurité intérieure, le gouvernement centrafricain avec l’appui de la communauté internationale dont la Minusca a entamé le recrutement des policiers et gendarmes. 500 policiers et gendarmés ont été ainsi recrutés et 1000 autres sont en phase de recrutement cette année.