Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: fin de formation de 1023 nouvelles recrues des FACA à Bouar et Camp Kassaï

Par Ulrich MAMENLEYA

Une partie de 1023 FACA formés à Bouar et au Camp Kassaï par la mission européenne EUTM@photo Cyrille Yapendé
Une partie de 1023 FACA formés à Bouar et au Camp Kassaï par la mission européenne EUTM@photo Cyrille Yapendé

Bangui 18 Octobre 2019 — (Ndjoni Sango) : Après trois mois de formation élémentaire toutes armes (FETTA), c’est finalement le mercredi 15 octobre, que les 1023 jeunes recrues ont été présentés sous drapeau à Bouar et au camp Kassaï, avant de regagner le rang de l’armée nationale. La cérémonie de cette présentation a eu lieu au camp Leclerc de Bouar. Ceci en présence des hautes personnalités nationales et internationales entre autres le président Faustin Archange Touadera, le corps diplomatique et le Commandant de la mission européenne, EUTM-RCA.

Située à 452km de Bangui, la ville de Bouar a été marquée par une série de cérémonies dont la présentation sous drapeau des nouvelles recrues au sein de la Force des Armées Centrafricaines(FACA) après 12 semaines de formation de base continue. Une autre cérémonie similaire concernant 512 de leurs camarades se déroule aussi au camp Kassai.

S’adressant aux jeunes soldats de la promotion 2019 nouvellement incorporés au sein de la FACA, le Président de la République, Faustin Archange Touadera demande à ses jeunes recrues de se montrer dignes.

«  de votre appartenance aux forces armées centrafricaines, pour remplir efficacement cette mission, vous devriez constamment vous adapter à un contexte sécuritaire à perpétuelle mutations et vous engager avec l’opiniâtreté, courage et détermination dans les opérations de la protection de sécurisation du territoire national ainsi favoriser la libre circulation des personnes et des biens. Le bénéfice de cette formation, ne pourrait être mesuré que par la mise en pratique des acquis et leurs transpositions sur le théâtre des opérations », a conseillé le président Touadera aux jeunes soldats.

Le Chef suprême des armées a, ensuite exhorté les jeunes soldats à préserver l’idéal militaire, à garder présent à l’esprit les notions de base, de la discipline et à faire montre d’une disponibilité permanente dans l’accomplissement de la tâche qui vous sera confiée  à savoir la défense de la partie.

Le général Eric Peltier, chef de l’EUTM-RCA dont les cadres, ont appuyé au plus près, par leurs conseils, les FACA, cette cérémonie est « d’abord le symbole d’une renaissance », celle « d’une armée, d’une jeunesse, d’une nation ». Lors de son allocution de la circonstance, il compare aussi l’engagement du soldat à la résistance et la longévité des mégalithes de la Nana-Mambéré.

Ces jeunes soldats encadrées par les sous-officiers et officiers FACA, appuyés eux-mêmes par les conseillers de l’EUTM-RCA, ont pu bénéficier d’une formation complète mettant l’accent sur les fondamentaux de base pour tout soldat comme l’ordre serré et la discipline militaire, le tir de combat et le combat d’infanterie, la topographie, le secourisme. L’enseignement du Français et le droit international humanitaire (DIH) ont été également au programme.

Il est à noter qu’un tel recrutement n’avait plus été réalisé au sein des FACA depuis 7 ans. ET en dehors de cette cérémonie de la fin de formation des FACA, la délégation en sa tête le président Touadera a fait de cette journée d’une pierre trois coups, en inaugurant les infrastructures militaires au camp Leclerc à Bouar grâce au financement de l’Union Européenne et réalisées par l’UNMAS, FSD et CVIPOL avec l’appuient de génie militaire centrafricain et enfin, le lancement officiel des premières Unités Spéciales mixtes de sécurité (USMS) à 4km de Bouar sur l’axe Baoro.

Pendant ce temps, une vague des éléments des FACA est sortie un jour après, au centre militaire de Berengo.

Commentaires

commentaires