Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : la montée en puissance des Forces de Sécurité Intérieure saluée par la Minusca

Par Jason MARLEY 

Les agents de la gendarmerie et de la police centrafricain au rondpoint des Martyrs à Bangui@ photo Erick Ngaba

Bangui 5 septembre 2019— (Ndjoni-Sango) : « La mission réaffirme son soutien à la montée en puissance des forces de sécurité intérieure (FSI) centrafricaines, composées de la Police et de la Gendarmerie, dans le cadre de l’appui à l’extension de l’autorité de l’Etat », a indiqué le Général Pascal Champion, chef police de la Minusca, le mercredi 4 septembre, lors de la traditionnelle conférence de presse hebdomadaire de mission.

La montée en puissance des forces de l’ordre de la République centrafricaine n’est plus à démontrer aujourd’hui, à l’heure où les autorités du pays s’engagent à ramener la stabilité. C’est qui a poussé la mission onusienne dans le pays à accompagner cette politique de redynamisation des forces de défense et de sécurité intérieure du pays.  Ainsi, la MINUSCA a annoncé le mercredi dernier des projets pour accompagner cette montée en puissance de la gendarmerie et la police centrafricaine.

« La Police de la MINUSCA envisage pour l’exercice 2019/2020, la mise en œuvre de 17 projets à impact rapide au profit de la gendarmerie, 22 autres au profit de la Police centrafricaine et trois projets mixtes au profit de la Police Technique et Scientifique et de l’Unité Spéciale Anti-fraude », a déclaré le Général Pascal Champion, chef police de la Minusca.  

D’après le chef de la police de la Minusca, des divers matériels  tels que des menottes, casques, boucliers et gilets pare-balle sont déjà commandés et devraient être livrés entre septembre et octobre 2019 aux autorités centrafricaines. Ces matériels permettront d’appuyer le déploiement des Compagnies Régionales de Sécurité (CRS) dans les villes de Berberati et Bangassou. Il est aussi prévu dans ce plan de déploiement, des Escadrons de Gendarmerie Mobile (EGM) dans les villes de Bouar et Bambari et des équipes projetables d’interventions. 

Il a rappelé par ailleurs que « depuis le mois de juillet 2014 à juin 2019, l’UNPOL a entrepris de nombreuses sessions de recyclage des policiers et gendarmes sur le terrain à Bangui et en province. Un total de 8225 personnels des FSI ont été formés, soit en moyenne 1645 FSI par an ».

Il faut préciser que ces différents projets entraineront une augmentation quantitative et qualitative de la présence des forces de sécurité intérieure dans les différentes régions du pays. Ce plan de renforcement des capacités prévoit le recrutement de 2500 policiers et 2500 gendarmes sur 5 ans.

D’ici 2023, l’ensemble du territoire national sera couvert par les Forces de défenses et de Sécurité Intérieure afin de rendre effective la restauration de l’autorité de l’Etat. Présentement, 71% de l’effectif des FSI est à Bangui, 23% à l’Est et 5% vers le Centre du pays.

Commentaires

commentaires