Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le Conseil de Sécurité examine le prochain mandat de la Minusca

Par Jason MARLEY

Les casques de la Minusca à Bangui @photo Erick Ngaba
Les casques de la Minusca à Bangui @photo Erick Ngaba

Bangui 10 novembre 2019— (Ndjoni-Sango): Le prochain mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) est en cours d’examen au Conseil de Sécurité de l’ONU. Cette nouvelle a été annoncée, le mercredi 6 novembre dernier par Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca, lors de la conférence de presse hebdomadaire de ladite mission.

Au cours de cette rencontre avec la presse, le porte-parole a souligné que le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA, Chef de la MINUSCA, Mankeur Ndjaye, a salué le consensus au sein du Conseil de sécurité de l’ONU, lors de la présentation du dernier rapport du Secrétaire général sur la République centrafricaine (RCA), le 25 octobre dernier.

Il s’agit « du travail de la Minusca, les avancées et défis de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA (APPR-RCA) mais aussi les exigences faites aux groupes armés » pour respecter l’Accord.

Il a également évoqué les élections de 2020, dont les préparatifs ont commencé, précisant que « la MINUSCA travaille avec le Gouvernement et les partenaires pour la mobilisation des ressources nécessaires au scrutin qui devra être tenu dans les délais constitutionnels ».

Ce projet d’examen du nouveau mandat de la MINUSCA intervient alors que certains groupes armés signataires de l’accord de paix du 6 février continuent de s’agiter dans  certaines villes et villages de la République Centrafricaine à 13 mois des élections groupées. Ceci malgré la présence des casques bleus de la Minusca qui brillent par une passivité chronique

Il faut souligner que de nombreuses résolutions ont vu le jour à chaque mandat, pour mettre fin de gré ou de force aux hostilités des groupes armés réfractaires. Mais force est de constater que celles-ci demeurent toujours sans conviction. text 0cm;