Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le gouvernement officialise la liste des 1000 recrues de la gendarmerie et police

Par Grâce NBGALEO

Des gendarmes centrafricains lors du défilé de la célébration de la proclamation de la République dans la commune de Bimbo@photo Erick Ngaba
Des gendarmes centrafricains lors du défilé de la célébration de la proclamation de la République dans la commune de Bimbo@photo Erick Ngaba

Bangui 17 décembre 2019—(Ndjoni Sango) : La liste des nouveaux jeunes ayant passé le test de l’intégration du corps de la police et de la gendarmerie a été rendue publique hier lundi 16 décembre sur les ondes de la radio nationale. Ils sont en tout 1000 nouvelles recrues qui vont entrer en formation pour une période de six mois.

Dans le cadre de la restructuration des forces de sécurité intérieure de la République centrafricaine, le gouvernement avec le concours de la Minusca, recrute 1000 jeunes pour intégrer les rangs de la police et de la gendarmerie nationale. La liste de ces derniers a été publiée sur les ondes de la Radio Centrafrique.

Selon Jean Sosthène Dengbè, Directeur de cabinet du ministère centrafricain de l’intérieur et de la sécurité  publique, ce recrutement de ces 1000 jeunes vise à renforcer l’effectif des éléments  de la police et de la gendarmerie de la République centrafricaine.

Cette politique du président de la République, Faustin Archange Touadera, permet de rajeunir le secteur de la police et de la gendarmerie.

Avec l’appui de la mission onusienne en Centrafrique, Minusca, le recrutement à travers un test a connu une transparence.

« Tous les ressortissants des régions centrafricaines ont été pris en compte pour la sélection des lauréats, qui vont intégrer leur établissement de formation respectif le weekend prochain », a fait savoir Jean Sosthène Dengbè.  

Il faut noter que 258 femmes font partie de cet effectif de 1000 futurs policiers et gendarmes centrafricains. L’année dernière, le gouvernement a fait intégrer 500 jeunes dans les deux corps par le biais de ce recrutement qui se fait chaque année afin d’augmenter l’effectif des Forces de sécurité et de l’intérieur (FSI) en Centrafrique.