Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: les FACA bientôt déployées à Bambouti

Par Ulrich MAMENLEYA

Les FACA en fin de formation par les instructeurs Russes à Berengo

Bangui 16 novembre 2019—(Ndjoni Sango) : Les forces armées centrafricaines(FACA)  seront déployées dans la sous-préfecture de Bambouti dans les jours qui suivent afin de sécuriser la ville et ses habitants. Une ville occupée depuis presque un mois par les éléments de l’UPC de  Ali Darass, l’un des groupes armés signataires de l’accord de paix de 6 février 2019. L’annonce du déploiement a été faite le mercredi dernier à l’Assemblée nationale par le premier ministre, Firmin Ngrébada.

Interpellé par les élus de la nation pour les questions réponses liées surtout à la sécurité, aux infrastructures routières, à l’urbanisation, aux catastrophes naturelles qui frappent le pays ces derniers temps, le Chef du gouvernement et les ministres ont apporté des éléments de réponses aux parlementaires.

Parmi les points évoqués, il y a  donc la situation de l’insécurité qui règne dans la ville de Bambouti où le premier ministre, Firmin Ngrébada a annoncé que les FACA y vont être déployées avec l’installation d’une base militaire.

« Les éléments des forces armées centrafricaines serontprésents à Bambouti pour sécuriserles populations dans la localité et celles du Haut Mbomou en général puis qu’on travaille en même temps sur Obo selon les ordres donnés par le Président de la République, Chef de l’Etat », a annoncé le premier ministre, Firmin Ngrébada.

Le locataire actuel de la primature a évoqué le retrait des éléments de l’UPC dans le Haut-Mbomou via un  communiqué signé par Ali Darass,  à la demande du gouvernement et aussi suite aux pressions exercées par les garants et les facilitateurs. Mais hélas, ce dernier est surpris par rapport à la duplicité du leader de l’UPC  qui conteste et installe de nouveau ses éléments dans les villles de Rafai et Zémio.

Selon le premier ministre, ce comportement suscite tout naturellement la réprobation du gouvernement.

« un contact a été établi avec Ali Darass pour qu’il retire ses hommes sans délai de nouvelles positions qu’ils occupent et il a donné l’assurance de le faire rapidement. Mais quand tenue du temps qu’il prend pour s’exécuter, des actions sont envisagées en ce moment pour qu’il obtempère à ses injections. Eu égard au caractère militaire, des dispositions en cours, je ne saurai évoquer tous les détails tactiques de cette opération dans cette hémicycle », a réitéré Firmin Ngrébada.

Il est à noter que l’occupation de la ville de Bambouti par les éléments de l’UPC est l’un des cas graves de la violation de l’accord politique pour la paix et réconciliation signé entre le gouvernement et les groupes armés qui exige à tous les 14 groupes armés de rester dans leurs périmètres habituels dès la signature dudit accord. S