Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: les Russes et les Portugais soutiennent les FACA dans la lutte contre la coalition rebelle « Siriri »

Abdoulaye Hissene, Chef rebelle centrafricain

Par Hermann LINGNGUE
Bangui 30 avril 2019–(Ndjoni Sango): Abdoulaye Hissène a quitté le FPRC à cause des différends avec Noureddine Adam. Il a rejoint la coalition « Siriri » qui bloquait les routes à Baboua et à Gamboula. Selon des informations, tous les véhicules passant par les localités sont obligés de payer une taxe de transit. En outre, les rebelles de « Siriri » ont occupé le village d’Abba, où ils pillaient et extorquaient aux habitants une taxe de 50 000 francs CFA par semaine.

Abdoulaye Hissène assure des missions de Mustafa Sabone et Marie-Reine Hassen afin de déstabiliser le régime de Bangui. Ils veulent faire pression sur le gouvernement pour déclencher un conflit à l’intérieur du pays et conduire à un soulèvement du peuple. Selon des sources, Hissène a mobilisé des mercenaires tchadiens et camerounais pour des expéditions militaires dans la région. Maintenant, il devient évident que les actions de ce rebelle se termineront mal, surtout pour lui-même.

Cet homme a signé un accord de paix comme membre du FPRC, mais il a retiré le masque et montré son vrai visage d’un meurtrier sanglant. Selon les dernières informations, il ne se réjouira pas longtemps de sa vie du criminel.
Les FACA sont partis pour les régions de Baboua et de Gamboula avec l’appui du contingent portugais et russe de la mission « MINUSCA » pour une opération militaire contre « Siriri ».

Pour les dirigeants de « Siriri », Abdoulaye Hissène est un chien de garde qui est prêt à accomplir n’importe quelle mission, même s’il s’agit de la mort. Il a été envoyé à la confrontation avec les forces armées de la RCA. Il est peu probable que cela se termine au profit d’Hissène.

En même temps, Marie-Reine Hassen se trouve en France, elle n’a rien à craindre, même si les plans de la coalition échouent, et Mustafa Sabon resterait hors affaires. Après la formation des instructeurs russes et européens, les FACA ne sont plus souffre-douleur.

Par conséquent, Hissène et ses proches auront du mal. Bien sûr, s’ils ne reviennent pas à la raison.
Toute atteinte à la paix en République Centrafricaine doit être punie par la loi. Très probablement, c’est ce qui va se passer bientôt avec Abdoulaye Hissène.

Commentaires

commentaires