Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : massacre de près de 40 civils par les rebelles de 3R au nord

Sidiki Abbas, leader du mouvement rebelle 3R lors des pourparlers de paix à Khartoum janvier 2019@photo Erick Ngaba

Sidiki Abbas, leader du mouvement rebelle 3R lors des pourparlers de paix à Khartoum janvier 2019@photo Erick Ngaba

Par Mamadou NGAINAM

Bangui 23 mai 2019—Ndjoni Sango) : Au moins près de 40 civils ont été massacrés dans plusieurs villages au nord de la Centrafrique. Le massacre est attribué aux éléments rebelles du mouvement Retour Réclamation et Réparation (3R) qui ont ouvert le feu sur des civils au cours d’une réunion de concertation.

La préfecture de l’Ouham-Pende au nord de la République Centrafrique, notamment les villages Koundjili, Ndjondjom et Bohong, à l’ouest de la ville de Paoua, était le théâtre d’attaques ciblées contre les civils le mardi dernier.

les civils massacrés par des rebelles de 3R

les civils massacrés par des rebelles de 3R

Les rebelles de 3R ont lancé des attaques ciblées contre des civils dans ces localités. Ces attaques odieuses font état d’au moins 40 morts et des blessés, tous des civils dont le député suppliant de la première circonscription de Paoua, le directeur de l’école du village de Lemouna et deux enseignants.

Selon un communiqué du gouvernement centrafricain, l’assassinat un peulh au village Pougol, est l’origine des représailles des rebelles de 3R qui s’en sont pris aux civils.

« Le gouvernement juge inacceptable de tels actes de barbarie au moment où il a fait le choix de la paix suivi en cela par les groupes armés signataires de l’accord de paix » lit-on dans le communiqué gouvernemental.

Par ailleurs, la Mission interpelle les rebelles de 3R, et tous les groupes armés en général sur l’impératif du respect des engagements souscrits en vertu des dispositions de l’accord de Khartoum ainsi que leurs obligations au regard du Droit international humanitaire et des droits de l’Homme.

Commentaires

commentaires