Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : un réseau de trafic illicite d’enfants vers la France démantelé par la police des frontières

Les malfaiteurs camerounais avec les enfants impliqués dans le trafic illicite@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 24 juillet 2019— (Ndjoni Sango): Un réseau des Camerounais qui se livrent au trafic des enfants à travers des faux passeports est démantelé mercredi 24 juillet par le commissaire en charge de l’aéroport Bangui Mpoko, Cédric Ngbalanga lors d’un contrôle. Selon le commissaire de l’aéroport Bangui Mpoko, ces cas sont récurrents.

Deux citoyens camerounais malintentionnés se sont livrés depuis un bout de temps au trafic des enfants depuis le Cameroun en passant par le Centrafrique pour atteindre la France frauduleusement.

Détention des faux passeports, qu’ils se sont octroyés au Cameroun avec des visas délivrés en Libreville au Gabon. Le nommé Tetio Defo Zéphirin du Cameroun âgé de 33 ans résidant à Bangui, est le cerveau de ce réseau de trafic mafieux.

« C’est à bord du vol Air France de ce mardi 23 juillet 2019 que nous avons mis la main sur ces malfrats qui voudraient faire voyager deux jeunes filles âgées de 8 et 10 ans disposant des passeports qui ne sont pas de leur identité. Autre fait paraissant à la fois gravissime et marrant est que ces passeports leur ont été délivrés au Cameroun, avec des visas de court séjour en France obtenus en Libreville », a expliqué Cédric Ngbalanga, commissaire de l’aéroport international Bangui Mpoko.

Il a fait savoir que ce cas n’est pas la première fois pour la police des frontières de détecter ces faux passeports lors des voyages à bord de certains vols.

« Nous saisissons cette occasion pour mettre en garde tous ceux qui se seraient livrés à ces types d’action ici comme ailleurs visant à ternir l’image de notre pays», a-t-il lancé.

Selon Cédric Ngbalanga, une enquête sera diligentée afin de mettre la main sur les complices impliquées dans ce réseau mafieux dont l’activité consiste à faire voyager les enfants depuis le Cameroun pour la France via le Centrafrique.

Selon les informations recueillies, quelques responsables de certaines compagnies aériennes de la place seraient derrière ces actes dans l’optique de faciliter le passage frauduleux de ces enfants.

Commentaires

commentaires