Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : déjà 600 soldats FACA formés par les russes à Berengo en 4 mois

Les soldats FACA formés par les russes à Berengo

Par Erick NGABA

Bangui 3 juin 2018 (Ndjoni Sango): En quatre mois seulement, les éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA) ont reçu des formations de recyclage au Palais Béréngo, par des instructeurs russes. La première vague composée de 200 éléments FACA étaient sorties en mars 2018 et la seconde composée de 400 éléments sont officiellement sorties du camp de formation de Béréngo, le 30 mai de la même année.

L’armée centrafricaine poursuit résolument le processus de sa restructuration recommandée par la communauté internationale. Après la prise du pouvoir par la coalition rebelle de la Seleka en mars 2013, occasionnant la descente en enfer des FACA et de toutes les administrations de l’Etat, le Conseil de Sécurité de l’ONU a imposé l’embargo sur les armes en destination de la République Centrafricaine. Le Conseil de Sécurité a exigé au gouvernement centrafricain la restructuration des Forces armées nationales aux normes internationales.

A cet effet, l’Union européenne a dépêché des missions de conseil et de formation dont entre autres l’EUTM-RCA qui a déjà recyclé deux bataillons des FACA. Avec le retour en force de la Russie en République Centrafricaine, l’armée centrafricaine commence à redorer son blason à travers la dotation en outils militaires et des formations.

A Berengo, ce palais impérial devenu temporairement la base militaire des instructeurs russes, les éléments des FACA reçoivent chaque deux mois des séances de recyclages. Dès leur installation en janvier 2018, les instructeurs russes ont entamé la formation des soldats FACA.

A l’espace de 4 mois, c’est-à-dire de février au mai 2018, 600 élements des FACA sont recyclés par les instructeurs russes qui appuient la restructuration de l’armée nationale. La formation est axée sur la tactique de combat, le secourisme, et l’adaptation aux armes fournies gracieusement par la Russie. Ce recyclage corrobore la continuité de la formation des éléments des FACA par la mission européenne (EUTM-RCA).

C’est le fruit de la coopération renouvelée entre la République centrafricaine et la Fédération de la Russie.

« La Fédération de Russie et la République centrafricaine portent une longue histoire de partenariat mutuellement avantageux. Nous sommes très heureux de voir renaître cette tradition de relation d’amitié entre nos deux peuples depuis l’accession à la magistrature suprême de l’Etat de Pr Faustin Archange Touadera, la relation entre la République centrafricaine et la Russie a pris de l’ampleur et a ouvert de nouveaux horizons », a rappelé l’ambassadeur russe à Bangui, Sergey Lobanov.

Le Président  centrafricain, Faustin Archange Touadera, se réjouit de l’avancée dans la restructuration des FACA .

« C’est moment important de voir que notre armée renaît, mais il reste beaucoup à faire parce qu’une armée, c’est la logistique, les équipements, les moyens de terrain. La priorité aujourd’hui, c’est la sécurité du peuple centrafricain, ce qui nous préoccupe. Ce que vous venez de voir, c’est un petit pas. Mais, d’un pas à l’autre, notre armée va retrouver toute sa splendeur  et toute sa vigueur pour assurer la protection de la population ».

Dans ses plaidoyers, le président centrafricain, se plaint de la lenteur dans la formation des FACA par la mission européenne (EUTM-RCA). Il a ainsi, sollicité l’apport des pays amis pour accélérer le processus de la restructuration des FACA. A cet appel, la Guinée équatoriale et la Russie ont répondu présentes.

L’auteur de l’article :

Erick NGABA est ressortissant du Département des Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Bangui où il a obtenu sa licence professionnelle en Journalisme. Free-lance, il est le Directeur de Publication et Webmaster de ce site d’informations. Courrier : doctarngaba@gmail.com , +236 72614325

Commentaires

commentaires