Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : un casque bleu tué par les Antibalaka prêt d’Alindao

patrouille des casques bleus à Bangui@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 26 août 2018—Ndjoni Sango : Un casque bleu de la Mission onusienne en Centrafrique a été tué jeudi soir en Centrafrique. De sources concordantes, les faits se sont produits dans la nuit de jeudi à vendredi à 22 km d’Alinado, au centre du pays. 

Le casque bleu de la Minusca a été tué dans une embuscade tendue par des miliciens Antibalaka à Pavika, un village proche de la ville d’Alindao.

De sources onusiennes, les faits se sont produits aux environs de 20h locales alors que les casques bleus escortaient un camion appartenant à un contractant de la Mission onusienne dans le pays.

Dans un communiqué, la Minusca condamne cette embuscade meurtrière contre ses casques bleus.

« Ce jeudi 23 août, en fin de journée, des présumés anti-Balaka armés ont attaqué un personnel de la MINUSCA qui assurait la sécurité d’un camion appartenant à un contractant de la Mission. Des casques bleus du poste militaire avancé de la Force à Pavika ont été envoyés en renfort aux environs de 20h20 et c’est en cours de route qu’ils sont tombés dans une embuscade tendue par un autre groupe d’anti-Balaka. Lors des échanges de tirs, un casque bleu a été mortellement touché», indique le communiqué de la Minusca.

Promettant de poursuivre les présumés auteurs en justice, la Minusca  rappelle que « porter atteinte à la vie d’un soldat de la paix peut être considéré comme un crime de guerre et passible de poursuites judiciaires ».

La République centrafricaine est en proie à des groupes armés depuis la prise de pouvoir par l’ex coalition rebelle de la Seleka en 2013. En dépit du déploiement des casques bleus de la Minusca en 2015 et d’une élection démocratique en 2016, le pays traverse une crise sécuritaire.

Les casques bleus font l’objet d’attaque ciblée des groupes armés qui attendent le programme du désarmement.

Fin décembre 2017, la Russie appuie le gouvernement à équiper l’armée nationale pour faire face à ce défi sécuritaire.

Commentaires

commentaires