Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : 12 organisations de la société civiles bénéficient du projet CIPP pour renforcer la cohésion sociale

17195426_846981555440664_933318277_o

Exposition des projets/@Inès N’gopot

Par Laure N’GOPOT 

Bangui 10/03/17 (www.ndjonisango.net): L’Alliance Française de Bangui a accueilli le 06 Mars dernier une foire publique aux idées innovante des communautés pratiques autour de la cohésion sociale. Cette foire consiste à présenter la proposition des projets des organisations de la société civile grâce au Partenariat Interreligieux pour l’Edification de la Paix en RCA. Cela est une initiative conjointe des partenaires internationaux Aegis Trust, Catholic Relief Services, Islamic Worldwide et World Vision International. 

Elles sont au nombre de 25 organisations de la société civile à exposer leur projet aux idées innoventes. 12 ont été retenues par le jury qui a siégé sur les critères d’éligibilités de la mise en place de ces projets qui seront appuyés et réalisés auprès de la population centrafricaine. Il s’agit entre autres la communauté des Eglises Apostoliques de Centrafrique, la Coordination des Organisations Musulmanes de Centrafrique, et Association Bé-Gbassoré.

Selon le président d’administration de la Plateforme des Confession religieuse de Centrafrique (PCRC) Nicolas Guerekoyamet, les organisations retenues doivent respecter les obligations contractuelles pour que leurs projets se réalisent dans la transparence.

« Je formule les vœux que le cadre du partenariat qui lie les différentes organisations membres du Projet Partenariat Interreligieux d’Edification de la Paix en République Centrafricaine (CIPP) soit davantage plus respectueux des termes des obligations contractuelles et se déploie, dans toute la transparence requise, pour atteindre des nobles objectifs consentis» , a-t-il formulé.

En outre, il exhorte ces organisations à renforcer la sécurité alimentaire pour une base en RCA, affirmer le rôle de leader pour l’édification de la paix en RCA et enfin améliorer la cohésion sociale grâce à l’augmentation de l’impacte et de l’échelle des services de guérison des traumatismes et d’éducation à la paix.  Tels sont les objectifs assignés à ce projet.

Le partenariat regroupe la Plateforme des confessions religieuses qui ont formé un consortium afin de manifester la solidarité avec la société centrafricaine tout en tirant parti de l’expertise et du financement privé pour aider la PRCR à mobiliser des ressources et à concevoir et mettre en œuvre une large gamme de programme et de service.

Par ailleurs, le président d’administration espère qu’à l’issue de la sélection des heureux beneficiaires, il sera procédé  à des accompagnements techniques souvent appelés renforcement de capacité des responsables des communautés de pratiques en vue de les outiller pour une mise en œuvre des activités de cohésion sociale prévue dans leurs plans d’action.

Les organisations de la société qui ont débuté cette compétitions étaient au nombre de 206 répertoriées et à travers un processus participatif, 38 organisations ont été présélectionnées pour faire partie d’une communauté de pratique autour de la cohésion sociale. 12 sont finalement retenues pour être suivie pendant 5 ans.

Commentaires

commentaires