Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : bientôt la mise en service des plaques d’immatriculation et titres de transport sécurisés

Théodore Jousso, le ministre de transport et de l’aviation civile et le gérant de la société Al-Medina@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 29 août 2018—Ndjoni Sango : Le ministre des transports et de l’aviation civile, Théodore Jusso, a officiellement lancé hier à Bangui la reprise de la fourniture des plaques d’immatriculation des véhicules, d’emboutissage des caractères sur plaques et des titres de transport dits sécurisés. C’est au cours d’un point de presse tenu à son cabinet qu’il a annoncé la délivrance de ces pièces administratives.

Durant la crise qui a fragilisé la République centrafricaine, l’émission des titres de transport se faisait hors contrôle des autorités. Des services et des individus s’étaient lancés dans l’anarchie pour produire frauduleusement ces titres. Cela a eu des conséquences négatives sur les acteurs œuvrant dans le secteur de transport dans le pays. Ce constat a amené le gouvernement la suspension des services d’émission des titres de transports dans la formule qui prévalait en cette époque.

Pour mener aujourd’hui la reforme dans le secteur de transport, le gouvernement a fait une passation de convention de délégation de services publics pour le recrutement d’un concessionnaire devant fournir des plaques d’immatriculation des véhicules, d’emboutissage des caractères sur plaques et le recrutement d’un concessionnaire devant donc fournir des titres des transports sécurisés au bénéfice du ministère des transports et de l’aviation civile. C’est ainsi que la société omanaise AL-MEDINA a été retenue à cet effet.

« Je suis heureux de vous annoncer ce jour, le satisfaisant aboutissement de deux de réforme courageuse décidée par le président de la République, Faustin Archange Touadera et traduite par le gouvernement que dirige le premier ministre, Simplice Mathieu Sarandji. Car, les nouveaux titres sécurisés qui seront bientôt mis en service grâce aux prestations d’Al-Madina, le concessionnaire Omanais, retenu à l’issue de l’appel d’offres, sont caractérisés par un hologramme de dernière génération, une puce à l’intérieur du permis de conduire et des prises d’empreintes qui rendent absolument infalsifiables les produits de ce label », a indiqué le ministre des transports et de l’aviation civile, Théodore Jusso.

En lançant la reprise d’émission de ces titres de transport, le membre du gouvernement se réjouit de l’aboutissement de la réforme qui contribuera d’après lui, à la reprise en main des missions régaliennes dans tous les secteurs.

Hormis ces titres de transport, le ministre Jusso a fait savoir que les documents administratifs dont la carte d’identité nationale seront également mis en service dans un bref délai à la suite d’un travail minutieux des ministères sectoriels dont le ministère de la sécurité publique.

Commentaires

commentaires