Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: célébration du 1er décembre, date de proclamation de la République Centrafricaine

image2

Défilé militaire/@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 02/12/16 (Ndjoni Sango.net) : la République Centrafricaine célèbre le jeudi 1er décembre 2016, le 58ème anniversaire de sa proclamation. Le 1er décembre 1958, l’Oubangui-Chari devenait la République Centrafricaine. Plusieurs activités publiques ont été organisées à cet effet. Des décorations, des manifestions culturelles, des matchs de football,  des conférences débats et de défilé ont marqué cette journée commémorative que les Centrafricains n’ont pas pu célébrée depuis 3 ans de crise dans le pays.

C’est dans un climat convivial que les Centrafricains ont célébré cette fête nationale.  Tout le monde, les autorités comme la population, s’active pour la célébration du 1er décembre dans le pays. La journée est commémorée dans presque tout le pays à travers les défilés et les manifestations culturelles.

A Bangui la capitale, une marée humaine a défilé sur le boulevard des Martyrs comme à l’accoutumé. Ceci en présence du prédisent de la République Faustin Archange Touadera,  le chef du gouvernement avec son équipe, le président de l’Assemblée nationale avec sa délégation, et de corps diplomatique accrédité à Bangui.

Au-delà de son caractère festif, la commémoration de la proclamation de la République est aussi un moment privilégié pour célébrer la République et renouveler l’attachement  du peuple centrafricain à ses valeurs fondatrices  comme le souligne le président centrafricain Faustin Archange Touadera dans son discours à la nation.  Ces valeurs sont entre autres l’Unité, la Dignité, le Travail la justice, la fraternité, la solidarité, la démocratie et l’État de droit, gages du progrès de la nation.

Cette année, cette commémoration intervient dans un contexte difficile marqué par la persistance de l’insécurité dans certaines parties du territoire national. Depuis 2013, la nation centrafricaine n’a pas célébré le 1er décembre faut de l’insécurité qui a prévalu dans le pays suite la prise de pouvoir par la coalition rébelle de la seleka le 24 mars 2013.

« Pour ce qui concerne l’insécurité, je comprends à juste titre l’impatience, voire l’inquiétude de mes compatriotes par rapport à la persistance de l’insécurité, jusqu’à ce jour. Mais comme vous devez le savoir, la principale cause de celle-ci demeure l’absence de désarmement et la volonté de certains fils du pays de maintenir coûte que coûte la République Centrafricaine dans une situation d’instabilité pour des intérêts purement égoïstes« ,  a martelé le président centrafricain

Dans son discours à la nation pour cette commémoration, le président Touadera rassure le peuple centrafricain de l’effort du gouvernement à rétablir la sécurité dans le pays.

« En tout état de cause, je tiens à rassurer tout le Peuple centrafricain que le Gouvernement continuera à tout mettre en œuvre pour rétablir la paix et la sécurité, condition sine qua non du développement économique et social de la République Centrafricaine « , a rassuré le professeur Faustin Archange Touadera.

Par ailleurs, il a mis l’accent sur l’indépendance économique pour donner de l’emploie aux jeunes. A travers la table ronde de Bruxelles le 17 novembre dernier avec les bailleurs ayant offert des possibilités au pays de nouer des partenariats novateurs, gouvernement va lutter, d’après le président de la République, contre le chômage des jeunes et le sous-emploi, en redynamisant le secteur privé pour le rendre plus attractif et compétitif.

Pour rappel, le 1er décembre marque la proclamation de l’Oubangui-Chari en République Centrafricaine en 1958, par le président fondateur Barthélémy Boganga.

Commentaires

commentaires