Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: la consolidation de la paix à travers le dialogue, une initiative de KAICIID

          Photo de famille@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 1er août 2018—Ndjoni Sango: Le Centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel (KAICIID) s’engage à consolider la paix, gage d’un développement durable pour le bien-être socioéconomique en Centrafrique. Dès son implantation en 2015, ledit centre travail d’arrache-pied en synergie avec la plate forme des confessions religieuses pour la résolution de crise qui a secoué le pays depuis 2012.

Ce programme intergouvernemental regroupant les gouvernements d’Autriche, d’Arabie-Saoudite et d’Espagne avec le Vatican comme observateur, est basé à Vienne et s’est installé depuis 2015 en Centrafrique. Dès lors, les actions dudit programme touchent pratiquement certaines régions comme la Lobaye, la Vakaga, le Bamingui-Bangoan, la Nana-Mambéré, la Mambéré-Kadéï, la Ouaka et la Nana-Gribizi, pour ne citer que celles-là. Le Centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel (KAICIID) intervient dans le domaine du dialogue des cultures et des réligions, en formant les leaders communautaires, religieux à travers le pays en collaboration avec la plate forme des confessions religieuses.

« Depuis notre implantation en 2015, nous nous sommes mis à former les jeunes communautaires et religieux sur l’importance du dialogue inter-religieux et interculturel comme outil de réconciliation quasiment dans certaines régions du pays afin qu’ils puissent relayer à leur tour, le message lancé par les leaders à travers la plate forme. Pour la mise en œuvre de nos projets, nous travaillons en partenariat avec la plate forme des confessions religieuses car elle dispose un large réseau sur l’ensemble du territoire centrafricain sur lequel, nous utilisons pour mener à bien nos actions sans oublier le Fin Church Aid qui est aussi un de nos partenaires. Car nous pensons que pour résoudre la crise centrafricaine, seul le dialogue entre les religions et cultures pourrait faire taire ces violences qui tenaillent le pays un peu partout raison pour laquelle, nous y attelons. » a expliqué le représentant pays du KAICIID Dr Boris Modeste Yakoubou.

Selon lui, d’autres actions à impacte rapide sont en cours d’organisation à travers le pays afin de toucher nombre des centrafricains par la promotion du dialogue inter-religieux et la diversité culturelle. Ce programme n’est rien d’autre que la subvention des microprojets des ONG nationales, afin qu’elles puissent mener des activités visant la consolidation de la paix.

« Nous avons lancé un appel à subvention des microprojets à l’intention des ONG nationales sur fonds propre venant de nos bailleurs en fonction des objectifs poursuivis afin que la paix soit consolidée dans le pays afin de faire place aux actions du développement, gage du bien-être social des centrafricains. » a ajouté le représentant pays du KAICIID.

Plus d’une dizaine de jeunes ont été envoyés en formation à Abouja au Nigeria dans le cadre du programme Fellows par le KAICIID en tant qu’artisans engagés pour la promotion du dialogue interreligieux et interculturel comme outil de réconciliation et de paix en Centrafrique. De leur retour au pays, ces jeunes considérés comme formateurs se lancent dans la formation de leurs paires, afin qu’ils puissent propager le message clé qu’est le dialogue interreligieux et interculturel.

Dans ces action, le Centre international pour le dialogue interreligieux KAICIID se dit être ambitieux à consolider la paix dans le pays, à pousser les Centrafricains au vivre ensemble et à la cohésion sociale.

Commentaires

commentaires