Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: lancement d’un projet de formation et insertion socio-économique des jeunes au Mont Carmel

cérémonie du lancement projet construction des infrastructures de formations socio-professionnelle des jeunes à Mont Karmel@Mamadou Ngaïnam

Par Mamadou NGAÎNAM

Bangui 4 juillet 2018- Ndjoni Sango : L’Organisation des Nations-Unies pour l’Agriculture et l’Alimentaire (FAO) a lancé hier mardi au Mont Carmel avec la Coopi, le projet d’appui à la création d’un centre pilote de formation et d’insertion socio-économique des jeunes affectés par les conflits en République centrafricaine. Ce projet est financé par le gouvernement italien à travers l’Alliance de la FAO des prix Nobel pour la paix et la sécurité alimentaire.

Les conflits qui ont eu lieu en République centrafricaine ont rendu vulnérable beaucoup de jeunes qui ont besoin aujourd’hui de formation et de d’insertion dans la vie socio-économique du pays. Les partenaires de la République centrafricaine ont estimé que l’agriculture dans toute sa composante offre un potentiel diversifié pour les jeunes affectés par la crise et désœuvrés.

Le projet dit Mont Carmel qui a été lancé à travers la pose de la première pierre de la construction des infrastructures de formation, permet de fournir un cadre idéal de formation ces jeunes dans divers programmes d’élevage dont le poulailler.

Présent au lancement de ce projet, le président du Conseil national de la jeunesse de Centrafrique (CNJ-RCA), Hugues Francis Mongombé, salue l’initiative de ce projet qui permettra aux jeunes désœuvrés de retrouver l’espoir. A travers ce projet, a-t-il estimé, les jeunes oublieront l’idée de la violence en faveur de la paix. Car, a-t-il, indiqué, l’une des causes de la crise profonde que le pays a connue est du fait que les jeunes ne sont pas formés pour certains, et ne trouvent pas de l’emploi pour d’autres.

Le projet sera en synergie avec le programme Résilience de la FAO en Centrafrique à travers les Caisses de Résilience, en se basant sur le système de formation dénommé « Champ Ecole Paysan ». Entre autre, il appuiera les groupements dans l’organisation et la mise en place de systèmes d’Epargne et de Crédit communautaires.

« Je tiens à remercier l’ensemble des partenaires qui ont soutenu cette initiative du Mont Carmel, initiative qui démontrera que l’agriculture basée sur des formations innovantes tant techniques que sociales permettra à toute la population jeune, hommes et femmes de réussir leur vie et ainsi de promouvoir la paix. Cependant, les besoins de la jeunesse vont bien au-delà de ce projet Mont Carmel et les ressources tant financières qu’humaines qui restent à mobiliser pour répondre aux besoins de cette jeunesse restent un défi majeur sur le très court terme », a déclaré le Représentant de la FAO en Centrafrique, Jean Alexandre Scaglia.

Le projet touchera directement 15.00 personnes. Au moins 70 % des bénéficiaires sont constitués de jeunes, notamment des jeunes femmes et jeunes sans-emplois affectés par la crise et issus des deux principales communautés religieuses du pays.

A court terme, les bénéficiaires directs seront les jeunes qui participeront aux premiers cycles de formation du centre pendant la durée du projet. Au moyen terme, les bénéficiaires directs seront les membres des communautés vivant aux alentours du Mont Carmel, la main d’œuvre travaillant sur l’ensemble du site, les membres des groupements et associations qui viendront renforcer leurs compétences.

Commentaires

commentaires