Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : le 1er décembre, une commémoration des valeurs de la République

une vue de défilé en 2017

Par Mamadou NGAÎNAM

Bangui 30 novembre 2018—Ndjoni Sango : Les partis politiques de l’opposition démocratique et les organisations de la société civile appellent la population centrafricaine à ignorer le défilé du 1er décembre 2018, qui doit honorer la République centrafricaine. Mais pourquoi ignorer une fête de grande importance pour le pays que certains Etats de la communauté internationale parlent d’un pays qui n’existe pas?

Le 1er décembre, la RCA va célébrer la Journée de la proclamation de la République. La population pourra participer dans les concours festifs ainsi que de suivre un match amical qui se tiendra entre les habitants du KM5 et du 5ème arrondissement de Bangui.

Le match aura lieu à la demande des habitants de ces arrondissements. Cela sera demain à 14h : 30 sur le terrain de l’école Yakete dans le 3ème arrondissement. Les participants vont recevoir des prix.

De sa part, le chef de l’opposition, Anicet-Georges Dologuélé, a qualifié l’abolition de la célébration de signe de deuil pour les victimes de villes martyres du pays.

Il ne faut pas nier que l’attaque d’Alindao est une véritable tragédie pour la Centrafrique, voilà pourquoi les autorités ont annoncé le 21 novembre trois jours de deuil national en mémoire des victimes.

Tout le monde comprend cette douleur du peuple Centrafricain que tout le monde partage, mais la vie consiste de différents moments, qu’ils soient tristes ou heureux. Mais rien ne se passe pour rien. C’est Dieu qui a tout le pouvoir.

La population a intérêt de participer au défilé du 1er décembre. Le jour de la République est une fête importante pour la République Centrafricaine. En ce jour-là, en 1958, la République est devenue autonome.

En participant au défilé, le peuple centrafricain montrera à tout le monde que malgré les évènements tragiques, il reste uni. Et c’est en étant unis que les Centrafricains pourrons franchir tous les obstacles et établir la paix dans leur pays.

C’est ce jour-là, en 1958, la République est devenue autonome. En négligeant le défilé, c’est montrer le contraire que les Centrafricains ne sont pas unis, qu’ils ne sont pas autonomes, qu’ils ne peuvent pas briser les barrières en tant qu’une communauté par des démarches des groupes armés…

Commentaires

commentaires