Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: le ministre de l’énergie lance le projet de l’électrification de Bangui et ses environs avec la société Powerchina

paneau-soalire

Panneau solaire à Bangui/Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 30/11/16 (Ndjoni Sango.net) : la ville de Bangui et ses environs vont être très bientôt illuminées par des panneaux solaires. Le ministre des mines, de l’énergie et de l’hydraulique Léopold Mboli Fatran et les cadres da la société Powerchina ont lancé, le 9 novembre 2016 à Bangui, le projet de construction des champs solaires pour l’alimentation en énergie électrique de la ville de Bangui et ses environs.

La présentation de ce projet a été faite par M. Hung-Yun à la tête d’une délégation de six ingénieurs de la société Powerchina en présence du ministre centrafricain des mines, de l’énergie et de l’hydraulique ainsi que des différents Directeurs généraux dudit ministère.

Il s’agit d’une présentation des études de faisabilité permettant à chaque partie d’appréhender le projet. Le lancement officiel de ce projet fait suite au consensus conclu entre les autorités centrafricaines et les représentants du Group Powerchina au cours duquel un protocole d’accord a été signé avec le ministre des mines de l’énergie et de l’hydraulique Léopold Mboli Fatran.

La signature dudit accord a eu lieu le 7 juillet dernier à Bangui. Une projection de film relatif aux études de faisabilité dudit projet a été faite à l’hôtel Somba le 9 novembre 2016, afin de lancer les activités de construction des champs solaires. Des apports et contributions ont été faits par la partie centrafricaine sur les études de faisabilité enclenchées par le Groupe Powerchina.

« Nous venons donc d’assister à la projection du film des études de faisabilité pour l’électrification de la ville de Bangui et ses environs. Nous sommes dans une situation de déficit énorme en matière de production hydroélectrique et nous sommes en train de chercher tous les voies et moyens pour satisfaire la demande à Bangui et ses environs. C’est dans cette optique que nous avons signé un accord avec le Société Powerchina pour nous produire un certain nombre d’électricité pour l’injecter sur le circuit électrique de l’Enerca », a expliqué le ministre centrafricain des mines, de l’énergie et de l’hydraulique Léopold Mboli Fatran

La présentation du projet s’est avérée comme une première phase technique de sa mise en œuvre. Cela a permis aux techniciens des deux partis d’apporter leurs contributions sur les études de faisabilité avant d’entrer dans la phase décisive des activités.

Il s’agit pour eux d’aborder l’aspect technique et financer du projet. Pour sa réalisation, le projet nécessite un cout en  millions de dollars. Selon le ministre de l’énergie, le financement du projet proviendra du gouvernement centrafricain avec la contribution des partenaires notamment la coopération chinoise.

De l’avis des techniciens, il permettra de donner de l’emploi aux jeunes du pays dont un effectif important sera embauché. La seconde phase sera celle de la présentation du projet au gouvernement pour contributions et approbations définitives de sa mise en œuvre.

Au total, le Group Powerchina prévoit 20 mois pour la construction de ce champ solaire dès le décaissement de fonds alloué pour la réalisation du projet. D’après M. Hung-Yun de la société Powerchina, la République Centrafricaine bénéficie du soleil tous les ans qui mérite d’être exploité pour le développement du pays en matière de l’énergie.

Commentaires

commentaires