Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: « Les Centrafricains ont besoin de la paix, du relèvement socioéconomique … » Imam Kobine Layama, Président de la CICA

Imam Kobine Layama, Président de CICA@Fiacre Salabé

Imam Kobine Layama, Président de CICA@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 21 août 2017 (www.ndjonisango.net): La question de la consolidation de la paix en Centrafrique, du relèvement de l’économie et de la sécurisation du peuple sur l’ensemble du territoire, sont une préoccupation majeure exprimée par l’Imam Kobine Layama, président de la communauté islamique de Centrafrique (CICA). Cet appel est lancé à l’occasion de la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance du pays le 13 août dernier.

Pour le président de la CICA, les innombrables en ressources naturelles de la République Centrafricaine devraient permettre la stabilité économique et un véritable développement. Il a souligné aussi l’exemple de Barthélémy Boganda selon sa vision de « nourrir, vêtir, soigner, loger et instruire » qui malheureusement aujourd’hui ne rime pas avec la réalité du vécu des Centrafricains.

Il s’est indigné face à la montée de violences qui affectent les populations centrafricaines en générale, et celles des provinces en particulier. Il a dénoncé les tueries qui se font sur les paisibles populations de Bangassou, Bria, Zémio, Alindao et Obo entre autres qui sont aujourd’hui dans la plus grande détresse.

« La paix n’a pas un prix et il faudrait que ces armes cessent pour faire place aux actions multiformes pour le relèvement socioéconomique du pays, afin de le hisser dans le concert des nations. Pendant quatre ans, les Centrafricains ont beaucoup souffert et ont vécu dans le cauchemar « , a déploré Imam Kobine Layama, Président de la CICA.

Selon lui, l’avenir de la Centrafrique réside dans l’éducation des enfants alors qu’il y’a plusieurs années déjà que les enfants à l’intérieur du pays ne vont pratiquement pas à l’école.

Il n’est pas passé par quatre chemins pour fustiger les exactions qui continuent de faire rage et affectant la vie de plusieurs Centrafricains.

Dans son message, il a appelé les autorités centrafricaines à veiller à la sécurité des populations tant à Bangui qu’à l’intérieur du pays.

Cet appel lancé fait suite à la célébration du 57ème anniversaire de l’indépendance de la République Centrafricaine. Une indépendance célébrée dans un contexte de crise où, les autorités du pays semblent n’être pas en mesure de répondre aux préoccupations sécuritaires de l’heure.

Commentaires

commentaires