Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique : tous les acteurs veulent conclure un accord de paix

Une vue de la ville de Bangui en pleine circulation@Erick Ngaba

Par Mamadou NGAÎNAM

Bangui 8 novembre 2018—Ndjoni Sango : La réponse à la crise en République centrafricaine nécessite la contribution de tout le peuple centrafricain. A cet effet, toutes les forces de la nation centrafricaine veulent s’accorder sur un accord de paix définitive dans le pays.

Plusieurs accords de paix en Centrafrique ont échoué du fait de d’un réel processus de de suivi et d’engagement des acteurs. Pour voir les choses autrement afin de d’éviter les erreurs du passé, la Russie a initié l’accord de Khartoum signé entre les principaux leaders des groupes rebelles de Centrafrique qui ont adhéré leur engagement à ce processus pour la paix définitive en Centrafrique.

Dans cette lancée, la société se prononce pour cette réunion à Khartoum. Cette volonté est exprimée par les autorités et le peuple centrafricain qui veulent tourner la page de la crise afin d’enclencher le processus du développement.

Tout porte à croire que le peuple centrafricain porte beaucoup d’espoir pour l’accord de Khartoum qu’il estime que d’autre lieu de négociation ne justifie pas les attentes.  Les rencontres de Khartoum ont montré leur efficacité parce que l’accord qui a été conclu à Khartoum à l’initiative ruse est respecté par toutes les parties.

La non pérennisation de cette rencontre de Khartoum pourra occasionner d’autres conflits comme par le passé. Pour la population, ce ne sont que des ennemis du peuple centrafricain qui sont contre cette démarche.

Commentaires

commentaires