Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: un réseau de trafic d’organes humains inquiétant à Berberati et Nola

Des ossements humains repêchés dans un puits à Bambari

Par Erick NGABA

Bangui 24 juillet 2018-Ndjoni Sango : Les villes de Berberati et Nola respectivement situées dans les préfectures de la Mamberé-Kadéi et Sangha-Mbaéré, connaissent depuis le mois de juillet courant des découvertes macabres des ossements humains déterrés dans des tombes par des trafiquants d’organes humains dans les localités. En attendent les enquêtes en cours, 5 trafiquants ont été appréhendés en ce mois de juillet 2018 par la police de Berberati sur renseignement de la population.  

La population de de Berberati, une ville située à 584 km de Bangui, a été furieuse des nouvelles répétitives de trafic des organes humains qui se pratique dans la localité.

Dans un premier temps, quatre auteurs de cette pratique dont l’un qui s’est volontairement rendu, ont été appréhendés par la police locale avec la tête d’une femme dans un sac banco.

Le deuxième cas a été celui d’un jeune conducteur de taxi-moto qui a été appréhendé le 21 juillet dernier avec un crâne humain dans un sac banco par la police dans la localité de Berberati, alors qu’il tentait de joindre la ville de Nola pour vendre son colis, d’après Alain Richard Zitongo, président de l’ONG Kizito.

Selon notre source, le conducteur de taxi-moto a été appréhendé grâce aux informations fournies par un conducteur de camion transportant des boissons d’un dépôt de boisson à Berberati.

L’homme l’a suspecté au cours de la route allant vers la ville de Nola. Il a été conduit au commissariat de police qui a ouvert une enquête. Pendant ce temps, les autres malfrats sont encore en détention pour nécessité d’enquête.

Contactées pour cette situation, les autorités locales de la ville ont informé qu’une enquête est diligentée afin de démanteler ce réseau qui s’est installé dans la localité depuis un certain moment.

Commentaires

commentaires