Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Centrafrique: une conférence interconfessionnelle initiée par les Russes pour débusquer les velléités au nom de la religion

une vue des participants à la conférence@Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 23 août 2018—Ndjoni Sango : En partenariat avec la plateforme des confessions religieuses de Centrafrique, le Conseiller en sécurité à la présidence de la  République centrafricaine, Valeri Zakharov, a initié une conférence interconfessionnelle à Bangui. Cette rencontre qui a réuni les leaders de différentes confessions religieuses du pays et l’aumônier de l’armée nationale, vise à échanger sur la stratégie permettant de barrer la route au complot qui exploite le nom de religion comme nature de conflit dans le pays.

Cette première conférence a mobilisé les leaders de la plateforme des confessions religieuses de Centrafrique notamment, le Cardinal Dieudonné Nzapalaïnga, l’Imam Kobine Layama et le Pasteur Nicolas Guerekoyamet, ainsi qu’un représentant du ministère de la réconciliation nationale, et les forces de défense et de la sécurité.

Elle a permis aux participants d’échanger sur les questions de la crise en Centrafrique dont les interprétations ont donné une coloration religieuse à la nature de la crise. Durant les échanges, ils ont de part et d’autres ont rejeté l’idée de la religion comme nature de la crise qui a fragilisé le pays depuis 2013.

« Ils voulaient savoir quelle est l’influence des leaders religieux dans le processus de la réconciliation en Centrafrique, puis la place des communautés religieuses dans le processus du retour à la paix. Il s’agit d’échanger avec nous pour savoir qu’il a été fait dans ce processus et qu’est ce qui reste à faire afin de continuer le travail. Alors, nous sommes libres de dire aux amis Russes de ne pas seulement prendre les informations et partir mais plutôt de revenir vers nous pour nous appuyer », a fait savoir Nicolas Grekoyamet, président du Conseil d’administration de la plateforme des confessions religieuses de Centrafrique.

Considérée comme la première conférence des confessions religieuses, cette initiative de dialogue interconfessionnelle permet aux Russes dans le pays de se faire une idée sur les activités de la plateforme des confessions religieuses et leurs impacts dans les communautés.

« M. Valeri Zakharov et la plateforme des confessions religieuses ont initié la continuation de dialogue interconfessionnel pour qu’on comprenne les vraies raisons de conflit. Et comme nous l’avons entendu, la principale raison c’est que ce n’est pas un conflit religieux. Nous avons compris qu’il n’y a pas de conflit entre les religions. Il y a des raisons criminelles, politiques et des raisons extérieures du conflit. Pour comprendre l’idée des leaders religieux, c’est pourquoi cette conférence a été initiée », expliqué André, assistant politique de Valeri Zakharov, Conseiller en sécurité du président de la République centrafricaine.

Les leaders religieux ont exprimé les vœux que cette initiative soit parraine pour que les relations entre les deux pays se fructifient. Depuis son retour en Centrafrique fin décembre 2017, la Russie intensifie ses relations avec les autorités du pays organise des activités sociales auprès de la population.

Commentaires

commentaires