Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: des éléments du mouvement RJ d’Armel Sayo déposent les armes à Paoua

Par Hector GAMBI

Bangui 4 mai 2019—(Ndjoni Sango) : Une nouvelle vague de désarmement est lancé à Paoua. Les éléments du mouvement Révolution Justice (RJ) d’Armel Sayo, actuel ministre haut commissaire, chargé de la Jeunesse Pionnière en Centrafrique ont déposé les armes dans le respect de l’accord de paix de Khartoum. 

C’était en présence de quelques autorités locales, de la MINUSCA, des ONG exerçant dans cette ville que les éléments du mouvement Révolution Justice de Armel Sayo ont renoncé aux armes pour montrer à tous les rebelles de la République Centrafricaine que la paix est beaucoup plus importante que les troubles. Des AK-47, fusils MAS36, ainsi que les RPG ont été remis aux autorités de la MINUSCA. Comme un chef, c’est Armel Sayo qui a lancer ce processus, en déposant ses propres équipements.

Les armes déposés par les rebelles

Selon la prévision établie par le gouvernement centrafricain fin de l’année dernière, ce programme du DDRR lancé à Paoua touche environ 450 ex-combattants issus de deux factions du mouvement Révolution Justice et la milice Anti-balaka locale.

Lieutenant du RJ, dénommé Ivano, en réponse au micro de RFI, justifie son intégration dans ce mouvement pour se venger de sa famille, après une prise de conscience, il a compris qu »une telle voie entraîne encore plus de cicatrices dans notre pays et que ces méthodes ne vont pas aider au développement de la RCA. Nous devrons être l’ouvrier de la paix et protéger la population civile« , a-t-il expliqué.

Rappelons que le 17 décembre dernier à Paoua, dans l’Ouham-Péndé, le chef d’État Faustin Archange Touadera a officiellement lancé le programme du DDRR (Désarmement, Démobilisation, Réintégration et Rapatriement) des groupes armés dans le pays après plusieurs mois de report.

 

Remise des armes aux autorités

Commentaires

commentaires