Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: des enfants sinistrés bénéficient d’un pôle d’information, d’éducation et de communication

Par Fiacre SALABE

Des enfants sinistrés au palais de l'omnisport@Orphé Bamoy
Des enfants sinistrés au palais de l’omnisport@Orphé Bamoy

Bangui 2 Novembre 2019— (Ndjoni Sango): Un cadre de mobilisation dénommé pôle d’information, d’éducation et de communication est ouvert à l’intention des enfants sinistrés des îles Mbongossoua, basés dans les locaux du stade omnisport de Bangui. Ce cadre favorise l’éducation des enfants sur la notion d’hygiène et de salubrité, afin d’éviter la contraction de toute bactérie pouvant leur infecter une quelconque maladie. Une initiative de la synergie des organisations comme le JAD, le RAD, Baïla et l’entreprise Entertainment.

Des enfants sinistrés des îles Mbongossoua basés sur le site de l’omnisport prennent par chaque jour à cette grande activité consistant à orienter les enfants sur l’usage efficient des ordures afin de leur favoriser un environnement plus sain. L’autre objectif visé selon les organisateurs, est d’animer les enfants affectés par cette catastrophe, à se débarrasser du traumatisme des évènements dont ils ont vécu pendant cette inondation.

Cette activité a été créée sur l’initiative du Jeune agent de développement (JAD), du réseau des artistes pour le développement (RAD), de l’ONG Baïla et de l’entreprise Entertainment avec comme visée, mettre les enfants dans des conditions nécessaires afin d’éradiquer toute tentative du trouble psychologique lié à cette catastrophe.

« Cette activité nous permet de nous distraire tous les jours, afin d’oublier les chocs de cette inondation vécue y compris les conditions dans lesquelles nous nous trouvons présentement. » A expliqué Nicole Silla, une des sinistrés.

Nonobstant cette manifestation constante initiée pour égayer les enfants, certains d’entre eux n’ont pas caché leur intention pour montrer les conditions de vie pénibles dans lesquelles ils vivent depuis leur arrivée sur le site du stade omnisport. Dieudonné Koualet, un des enfants sinistrés explique à quel point leur situation est difficile.

« Depuis que nous sommes arrivé ici, nous dormons à même le sol sur le ciment et je crains le risque du palu surtout pour nous les enfants qui sommes fragile. Il n’y a pas assez de latrines pour suffire tout notre effectif sur le site. Pour trouver de l’eau potable même de la nourriture à notre faim est un problème. Pire encore, je commence déjà à m’inquiéter de notre scolarité dont personne n’en parle », a-t-il montré.

Les organisateurs de leur côté affirment vouloir initier cette manifestation à l’intention des enfants sinistrés dans le but non seulement de les animer, mais aussi de les débarrasser du stress de tout ce qu’ils ont vécu durant cette catastrophe.

« Nous avons pensé qu’il est utile d’éduquer les enfants sur la notion d’hygiène du site, comment ils doivent utiliser les latrines à bon escient, comment ils doivent faire usage des back-à-poubelles, afin d’éviter tout danger de certaines maladies pouvant compromettre leur santé», a fait savoir Orphée Zaza Bamoye du JAD.

Il est à noter que cette activité lancée dès l’installation des personnes sinistrées sur le site du stade omnisport par le gouvernement a été organisée sur le fonds propre des organisations comme le JAD, le RAD, l’association Baïla et l’entreprise Entertainment, malgré la volonté de certaines ONG de créer un espace ami d’enfance qui tarde à se faire.

Toute fois, es organisateurs n’excluent pas l’idée de la mobilisation des ressources auprès des personnes de bonne foi, afin d’appuyer les sinistrés qui sont en détresse.

Commentaires

commentaires