Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : des jeunes s’engagent dans la résolution pacifique des conflits au niveau communautaire

Les leaders des organisations de la jeunesse centrafricaine, lors de la célébration de la journée des Martyrs à Bangui en 2017

Par Suzan DAWORO

Bangui 6 Aout 2019 — (NDJONI SANGO) : Grâce à l’appui du programme conjoint Jeune pour la formation et la sensibilisation, des milliers des jeunes œuvrent comme agents de changements de comportements dans leurs milieux en faveur de la cohésion sociale, la cohabitation pacifique et de la résolution pacifique des conflits.

Le programme a permis aux jeunes de mener plusieurs actions pour la stabilisation et au relèvement des zones affectées par les violences intercommunautaires. Les villes ciblées sont entres autres Bangassou, Bambari, Kaga Bandoro et le 3ème arrondissement de Bangui.

Selon les experts de la mise en œuvre du programme, les actions des jeunes ont contribué notamment à l’amélioration de la situation sécuritaire dans le 3ème arrondissement de Bangui.

La réouverture de l’école Yakité après trois (3) années de fermeture dû aux conflits à la fin de l’année 2016-2017 en est l’illustration. Car, au moins 1200 élèves ont pu fréquenter régulièrement les classes et  ce en toute sécurité.

Par ailleurs, le programme a donné l’occasion aux ex combattants et les jeunes à risquent de redéfinir leur avenir grâce à de nombreuses formations.

« Grâce au programme, nous les jeunes, nous sommes sensibilisés pour enlever l’esprit de banditisme de notre tête. Avant le projet, on ne faisait rien, on n’avait pas d’activité. Mais maintenant, j’élève des poussins, des cabris et un petit porc. Avec la formation à l’entrepreneuriat, je vais travailler avec un groupement pour faire quelque chose de productive » a expliqué Bad Dalizouissé, ancien commandant de zone des Anti-balaka.

Le projet a permis à l’artiste slameur centrafricain, Rafiki Fariala, lauréat slam de 1er Edition Talent d’Adolescents et jeunes d’arriver au bout de son rêve.

« Grâce à la compagne de communication Talent d’adolescents et jeunes, j’ai eu la chance d’aller au bout de mes rêves celui d’un slameur professionnel et de renommé et aujourd’hui j’ai deux album audio et vidéo de six titres enregistrés », a-t-il témoigné.

Aujourd’hui les leaders religieux et des organisations de la jeunesse des confessions religieuses deviennent de plus en plus des acteurs actifs de la cohésion sociale par leur engagement dans les sensibilisations au niveau communautaire.

Au total 272.127 jeunes ont été formés et sensibilisés sur  cette thématique depuis la signature du Programme Conjoint Jeune depuis février 2017. Les agences des Nations Unies et leurs partenaires d’exécution se sont déployés  afin de mener des activités en faveur de la jeunesse.

Commentaires

commentaires