Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: lancement du programme de la consolidation de la démocratie avec l’appui de l’Union Européenne

Par  Ulrich MAMENLEYA

De gauche à droite l'Ambassadrice de l'UE en RCA, la Présidente de l'ANE et le Chef de bureau de ENABEL
De gauche à droite l’Ambassadrice de l’UE en RCA, la Présidente de l’ANE et le Chef de bureau de ENABEL

Bangui  25 octobre 2019—(Ndjoni-Sango) : Dans le cadre des premiers préparatifs électoraux en République Centrafrique de 2020-2021, l’Ambassadrice de l’Union Européenne en Centrafrique, Samuela Isopi a procédé jeudi  24 octobre, avec la Présidente de l’Autorité Nationale des Elections et le Chef de bureau de ENABEL au lancement du programme de consolidation de la démocratie en Centrafrique.

Ce programme qui a été conçu en partenariat avec l’Autorité Nationale des Elections(ANE) et FFPC, et financé par l’Union Européenne(UE) à hauteur de 4, 8 millions d’euros, seras mis en œuvre par ENABEL, l’agence belge de coopération.

La toute première activité de ce programme consiste d’abord à appuyer la logistique préparatoire aux élections, sous l’égide de l’ANE, à hauteur de 1 million d’euros intégralement concrétisés dans le déploiement des équipes de cartographes ou dans l’installation des bureaux locaux de l’ANE en province. La seconde partie consacre à nouveau de 1 million d’euros pour soutenir la stratégie d’égalité hommes-femmes, pour sensibiliser et promouvoir aussi l’éduction civique des électeurs.

Ensuite, vise à renforcer la gouvernance démocratique en RCA, en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs étatiques et non-étatiques impliqués dans ce secteur et tout particulièrement l’Assemblée nationale et les entités en charges des élections. Ce programme renforce enfin, la société civile, la participation des femmes à la vie politique et le contrôle démocratique de l’exécutif par l’Assemblée nationale nouvellement élue en 2012.

Samuela Isopi, Ambassadrice de l’Union Européenne en Centrafrique, fait les points sur les différentes composantes de ce programmes.

« Le programme que nous lançons aujourd’hui s’articule en différentes composantes, essentielles pour le fonctionnement d’un système démocratique l’Assemblée Nationale, et tout particulièrement le forum des femmes parlementaires, la société civile et l’Autorité Nationale des Elections. Ce programme permet de lancer dès maintenant un appui direct de l’Union européenne au processus électoral et d’apporter un soutien immédiat à l’ANE, à un moment où la communauté internationale commence à se mobiliser », a clarifié SamuelaIsopi, Cheffe de l’UE en RCA.

Ce premier soutien, qui s’ajoute à celui du gouvernement vise à permettre à l’ANE le déploiement de ses cartographes, la mise à jour de son centre de traitement des données et l’opérationnalisation d’une partie de ses démembrements

La Cheffe de la délégation de l’UE en Centrafrique, dans son intervention, a fait aussi le point sur le financement des élections de 2020, en faisant état de l’apport à venir de l’UE à hauteur de 15 millions d’euros ; à verser sur le basket fund élections implémenté par le PNUD, en plus des 2 millions consacrés aux élections dans ce programme de UE-PCD, avec la participation du PNUD à hauteur de 2 millions de dollars dans le basket fund élections, elle a enfin salué la contribution du gouvernement dont l’engagement montré est aussi essentiel.

Il convient de rappeler que l’ANE a déjà lancé les opérations de la cartographie qui marque le début du processus électoral en recrutant les agents cartographes qui bénéficient actuellement à une formation de 3 jours.

Dans les jours qui suivent, ces derniers seront déployés dans les différents quartiers de Bangui et de l’arrière-pays pour  la mise à jour des centres de traitement des données et l’opérationnalisation d’une partie de ses démembrements.

Au cours de la même semaine, l’ANE a sensibilisé les autorités du 3è arrondissement de Bangui sur les opérations de cartographie électorales du décembre 2020.

Commentaires

commentaires