Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le groupement Wali Zingo de Mobaye appuyé par l’ONG ASA pour le relèvement socioéconomique

Par Fiacre SALABE

Les membres du groupement Wali Zingo de Mobaye@photo Fiacre Salabé
Les membres du groupement Wali Zingo de Mobaye@photo Fiacre Salabé

Bangui 5 décembre 2019— (Ndjoni Sango): Plus d’une dizaine de femmes rapatriées spontanées de la ville de Mobaye située dans la Basse-Kotto ont reçu un appui financier de l’ONG ASA, afin de réaliser des activités génératrices de revenu (AGR). Cet appui financier apporté par l(ONG ASA s’inscrit dans le cadre du projet du monitoring de protection piloté en partenariat avec l’agence des nations unies pour les réfugiés (UNHCR).

Elles sont au total 15 femmes du groupement Wali Zingo toutes des rapatriées spontanées en provenance du Congo, qui ont été sélectionnées par l’ONG ASA pour bénéficier de cet appui financier.

Ces femmes vulnérables ont reçu au total 750000 FCFA en raison de 50000 FCFA chacune, pour la réalisation des activités génératrices de revenu (AGR), dans l’optique d’améliorer leurs conditions de vie.

La cérémonie de remise de ces fonds a été déroulée en présence des autorités locale de la ville de Mobaye, et du chef de base de l’ONG ASA d’Alindao en mission dans la localité.

Pour Rosalie Komélo, Préfète de la ville de Mobaye, elle a vivement remercié l’ONG ASA pour cet appui à l’égard de ces femmes, et appelle les bénéficiaires à faire bon usage pour leur bien-être social.

Je tiens à remercier les responsables de l’ONG ASA qui ont bien voulu prêté main forte à ces femmes vulnérables afin de réaliser les activités commerciales pour leur survie après cette crise. Que l’ONG ASA ne se limite pas à ce niveau, et j’appelle les bénéficiaires à faire bon usage pour l’amélioration de leurs conditions sociales. » A exprimé la Préfète de Mobaye Rosalie Komélo.

Un grand soulagement pour les quelques femmes qui ont reçu cet appui financier donné par l’ONG ASA.

« Ce financement que ASA nous a remis, constitue en effet un grand soulagement pour nous qui sommes toutes des vulnérables car nous avons quasiment tout perdu pendant cette crise. Cela nous permettra de bien mener nos petits commerces. » A montré Véronique Latoka, présidente du groupement Wali Zingo.

 Il est à noter que ce montant de 750000 FCFA remis par l’ONG ASA en partenariat avec l’UNHCR au groupement Wali Zingo composé des femmes chrétienne et musulmane, s’inscrit dans le cadre du projet lié au monitoring de protection.