Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : le journalisme sensible au conflit au centre d’une formation des professionnels des médias

Une vue des journalistes à la formation

Par Fiacre SALABE

Bangui 24 juillet 2019— (Ndjoni Sango) : Plus d’une centaine de journalistes locaux ont pris part durant deux jours à un atelier de formation sur le journalisme sensible au conflit et le rôle du journaliste dans la mise en œuvre de l’accord politique pour la paix et la réconciliation en République Centrafricaine (APPR-RCA). Une initiative du haut conseil de la communication (HCC) sur l’appui technique et financier du Fonds des nations unies pour le développement (PNUD).

Plus d’une centaine de journalistes des médias nationaux et responsables de communication des institutions de la place ont pris part activement durant deux jours à un atelier de formation sur le journalisme sensible au conflit et le rôle des médias dans la mise en œuvre de l’accord politique pour la paix et la réconciliation en Centrafrique.

Plusieurs modules étaient au centre de cette formation entre autres, le métier du journaliste et de communicateur, la gestion et traitement de l’information, en passant par la gestion des rumeurs et la manipulation et l’usage des réseaux sociaux.

L’objectif de la formation est de pousser les professionnels des médias à donner les informations vraies et vérifiées  à pacifier le pays.

 « Nous comptons à travers cette formation avoir des journalistes capables de donner au public des informations tendant à pacifier le pays, car les professionnels des médias jouent un rôle indispensable au sein de l’opinion publique à travers leur travail. L’autre objectif de cette formation est d’amener les journalistes à s’approprier de l’accord politique pour la paix et la réconciliation discuté entre les groupes armés et le gouvernement à Khartoum et signé à Bangui, afin qu’à leur tour, ils puissent bien informer les populations » A déclaré la représentante pays du PNUD.

Les participants à cette formation n’ont pas caché leur satisfaction pour le contenu des modules mis à leur disposition durant ces deux jours de réflexion.

« Je puis vous dire que cette formation constitue un outil nécessaire pour notre travail à l’heure actuelle où le pays fait face à d’énormes défis de sécurité, du développement de la consolidation de la paix sur l’ensemble du territoire. Autre chose est l’appropriation de l’accord de paix » A expliqué Pamela Dounia Doté, journaliste au RJDH.

Il est à noter que cette formation n’est pas la première du genre à être organisée à l’intention des journalistes centrafricains car la Minusca s’est aussi donnée la tâche d’organiser plusieurs séances de réflexion autour de l’accord politique pour la paix et la réconciliation à l’endroit des professionnels des médias centrafricains depuis la signature dudit accord.

Commentaires

commentaires