Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA : le président Touadera lance le plan national pour la prévention de l’incitation à la haine et à la violence

Faustin Archange Touadera, Chef de l’Etat centrafricain

Par Mamadou NGAÏNAM

Le président centrafricain, Faustin Archange Touadera, a lancé hier mardi 23 juillet, le plan national pour la prévention de l’incitation à la haine et à la violence en République Centrafricaine. Il a indiqué dans son discours que ce plan fait partie des engagements du gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord politique pour la Paix et la réconciliation nationale du 6 février 2019.

Le Haut Conseil de Communication (HCC) avec le gouvernement et les partenaires ont élaboré un plan de lutte contre les discours incitant à la haine. Le HCC, Organe de régulation des Médias, a organisé des consultations et ateliers dont les résultats ont permis l’élaboration du plan national de prévention de l’incitation à la haine et la violence dans le pays. Le lancement de ce plan est placé sous l’autorité du président de la République.

« Ce plan, vous le savez, fait partie des engagements du Gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation Nationale du 6 février 2019. Dans la recherche des solutions durables à cette crise, toutes les Institutions de la République, chacune dans ses attributions, œuvrent pour le retour de la Paix, du Vivre ensemble et de la Réconciliation pour que les bases solides du Vivre ensemble soient jetées pour un développement harmonieux de notre nation », a déclaré Faustin Archange Touadera.

En dépit des efforts déployés de part et d’autres pour trouver de solutions à la crise qui fragilise la République centrafricaine, le président centrafricain déplore que des fauteurs de troubles continuent de mettre de l’huile sur le feu.

« Il est à regretter qu’en dépit des efforts consentis par le gouvernement, appuyés par les institutions de la République pour asseoir les bases du vivre ensemble, et réconcilier les Centrafricains du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, certains de nos compatriotes qui portent les stigmates des crises récurrentes que le pays a traversées gardent encore les rancœurs, avec les intentions de commettre ou propager des propos de haine, imbibés de germes de violence qui peuvent encore ébranler les fondements du vivre ensemble que nous avons construit, au prix d’un travail ardu de nos Compatriotes imbus des valeurs de la Paix et de la Réconciliation Nationale », a-t-il déploré.

Dans cet élan, Faustin Archange Touadera a fait observer que des médias dont le rôle traditionnel est d’informer et d’éduquer, sont devenus les canaux par excellence de propagation et de diffusion de haine et de violence, notamment à l’ère de l’évolution fulgurante des réseaux sociaux.

« J’invite les professionnels des Médias à prôner la Paix dans leurs écrits sur les supports papiers ou sur l’internet et les réseaux sociaux, y compris les productions audiovisuelles », a-t-il lancé.

Dans l’intérêt de la protection du pays, le président Touadera a estimé que le Haut Conseil de la Communication doit sensibiliser le public centrafricain au discours de la haine et de la violence et promouvoir la maîtrise des médias et des réseaux sociaux.

« De son côté, le Gouvernement est instruit de tout mettre en œuvre pour réduire le seuil de tolérance vis-à-vis du discours de haine et de violence. Il doit donc repérer les discours haineux et violents et mettre au point des outils efficaces permettant d’y réagir de manière constructive. Le pays a tant souffert des conséquences des discours haineux, violents et démagogiques. Nous n’accepterons plus les discours de haine et de violence véhiculés dans les réseaux sociaux qui, quoique virtuels, blessent réellement et peuvent causer des conséquences sociales graves » a-t-il ajouté.

Le lancement de ce plan national pour la prévention de l’incitation à la haine et à la violence a permis au HCC d’organiser un séminaire de sensibilisation des journalistes avec l’appui de PNUD.

Commentaires

commentaires