Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: marche des jeunes leaders à Bangui pour réclamer la paix

Par Marly PALA

marche des leaders jeunes à Bangui pour la paix en RCA@photo Marly Pala
marche des leaders jeunes à Bangui pour la paix en RCA@photo Marly Pala

Bangui 9 Janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Le mouvement des jeunes leaders de Centrafrique pour la consolidation de la paix, les responsables de l’Union Scolaire Centrafricaine (USCA) et les élèves de certains établissements scolaires publics se sont donné rendez-vous le mercredi 8 janvier courant au rond-point des martyrs pour revendiquer la paix à travers une marche pacifique. Un mémorandum a été remis à la Mission onusienne, Minusca, à l’issu de cette marche

« Nous voulons la paix », c’est sous ce slogan qu’Ils demandent à la Minusca de s’investir pour la stabilisation du pays. Ils sont plus de 300 jeunes, vendeurs ambulants, conducteurs des taxi-motos et élèves, venus de certains établissements publics et associations à prendre par à cette marche.

D’après Séverin Anatole Ikoli, coordonnateur du Mouvement des Jeunes Leaders de Centrafrique pour la consolidation de la paix, la Minusca est l’un des facilitateurs de l’accord de paix du 6 février 2019. Il est donc de ses responsabilités en ce qui concerne le retour de la paix dans le pays.

« cette marche a pour but de contribuer à la consolidation de la paix, de demander à la MINUSCA qui fait partie des facilitateurs de l’accord de paix, paraphé à Khartoum et signé le 6 février 2019 à Bangui, de prendre ses responsabilités, de rappeler que sa mission principale en Centrafrique est de maintenir la paix. Nous, les jeunes, nous ne voulons plus être victimes comme par le passé. Car la crise a causé tant de retards dans nos études. C’est pourquoi vous voyez ces élèves qui ont abandonné les cours aujourd’hui pour prendre part à cette marche afin de dire non au conflit », a-t-il déclaré.

Il a rappelé que, « suite au récent regain de violences dans le 3ème arrondissement notamment au PK5, les jeunes musulmans qui s’y trouvent ont eu peur de circuler librement. Donc à cela, la mission doit aussi  doit tout mettre en œuvre pour assurer la libre circulation dans cette zone», a ajouté le coordonnateur.

La marche qui a démarré au croisement des martyrs avec le chant de l’hymne national centrafricain a abouti au siège de la MINUSCA avec une remise de mémorandum aux responsables de la mission.

Cette manifestation vient alors que la jeunesse centrafricaine se mobilise pour le 42ème anniversaire de la journée des martyrs qui aura lieu le 18 janvier prochain.