Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: un café-médias de l’ABCA sur les relations entre médias et acteurs humanitaires

Par Ulrich MAMENLEYA

Une vue des participants au 4è édition du café média
Une vue des participants au 4è édition du café média

Bangui 16 novembre 2019—(Ndjoni Sango) : « Les relations entre médias et acteurs humanitaires : une garantie supplémentaire  du respect de droit du public à l’information », tel est le thème de la 4ème édition du café-médias organisée ce samedi 16 novembre, dans la salle de conférence d’AGETIF-CAF par l’Association des Bloggeurs Centrafricains (ABCA), en partenariat avec l’ONG internationale Internews. Cette 4ème édition s’adresse aux organisations des professionnelles des médias, aux institutions nationales et internationales.

A l’issue de cette 4ème édition de rencontre, les professionnels des médias et autres organisations conviés, ont abordé des aspects tels que le rôle des acteurs humanitaires, la stratégie de lutte contre la désinformation et les discours haineux autour des actions humanitaires, pour ensuite terminer par un libre-échange.

L’objectif de ce moment d’échange est de permettre à tous les acteurs invités de soutenir un environnement propice à un discours constructif en République Centrafricaine afin de freiner  les fausses nouvelles qui ces derniers temps gangrènent l’environnement médiatique centrafricain.

Rosmon Zokoue, Président de l’Association des bloggeurs centrafricains, pense que cette 4ème édition du café-médias permet aux journalistes de tisser la relation avec les acteurs humanitaires pour minimiser les risques des fausses informations.

« Vous savez, nous sommes dans un  pays en crise et il y a des chiffres qui circulent sur les incidents qui sont liés aux activités des humanitaires. Notre association qui travaille déjà sur tout ce qui est alerte, les fausses informations et les discours haineux sont entre autres les quelques raisons qui nous a motivé à mettre les médias et les acteurs humanitaires en contact afin que nous puissions minimiser le risque lié aux activités des humanitaires », a précisé le Président de l’ABCA, Rosmon Zokoue.

Il a aussi évoqué le récent rapport d’OCHA dans lequel relève plus de deux cent (200) cas d’incidents qui sont liés directement aux activités des acteurs humanitaires. Selon le Président de l’ABCA, il y a un peut être un problème de communication sur leur activité, sur leur rôle et leur présence.

« Nous pensons que les professionnels des médias pourraient aider également à rendre public les activités des acteurs humanitaires et aussi à inciter la population à accepter leur rôle et présence…Parce que au final, les deux acteurs font presque le même travail, les journalistes fournissent de l’information au public pour sa vie quotidienne mais les acteurs humanitaires quant eux fournissent de l’aide au public pour garantir leur droit en tant que être-humain », a-t-il réitéré.

Pour renforcer d’avantage les connaissances des journalistes, l’ABCA et l’Ong Internews qui accompagnent ce projet avec les moyens financiers ont convié aussi le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme, qui est une organisation nationale regroupant des journalistes qui travaille surtout dans le domaine humanitaire, de partager leurs expériences avec ses professionnels des médias  sur le comment informer le public sur les activités que mènent les acteurs humanitaires.

Du côté des acteurs humanitaires, l’Ong médicale Médecins Sans Frontière(MSF), a aussi été de la partie pour  clarifier le rôle et les principes de leur mission.

Pour l’ABCA, ce 4ème café-médias est une rencontre d’échange, de renforcement de la solidarité et de la convivialité entre les professionnels des médias et les institutions nationales et internationales.