Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: une marche de la jeunesse pour plaider en faveur d’un avenir radieux

Par Jason MARLEY

marche pacifique de la jeunesse pour un avenir radieux
marche pacifique de la jeunesse pour un avenir radieux

Bangui 18 octobre 2019— (Ndjoni Sango) : « Je marche pour mon avenir » est le thème de cette rencontre organisée par le Fonds des Nations-Unies pour la Population et parrainée par la première dame de la République, Brigitte Touadera, en présence de certaines autorités gouvernementales et celles du système des Nations-Unies. Plusieurs personnes venues de différentes confessions religieuses ont également pris part à cette marche.

L’objectif est de permettre aux jeunes de faire un plaidoyer auprès du Gouvernement sur la nécessité de renforcer l’accès à l’information sur la contraception et autres questions qui touchent la santé sexuelle reproductive en milieu jeune. Plus particulièrement le planning familial. Un plaidoyer pour qu’il n’y ait aucun décès de femme après accouchement d’ici 2030, selon Brigitte Touadera, Première Dame de la République Centrafricaine.

«Comme vous voyez en face de vous, il ya des messages parlants. Si je suis ici avec les jeunes, c’est pour un plaidoyer auprès du gouvernement pour que d’ici 2030, il n’y ait pas une femme qui meurt après avoir donné une vie, et qu’il n’y ait plus de pratiques néfastes telles que la mutilation, les violences basées sur le genre, les avortements clandestins, les grossesses non désirées et j’en passe » a-t-elle déclaré.

A travers cette marche, la première dame a exhorté tous les parents à avoir des dialogues avec leurs filles sur la sexualité, car, d’après elle, ce sont elles qui sont beaucoup plus des victimes.

« Je sais que c’est un exercice très difficile surtout pour nous les africains, parce que selon nos pensées, c’est un sujet tabou. Mais si nous ne parlons pas de cela à nos enfants, les conséquences seront les avortements clandestins » a-t-elle ajouté.

Cette manifestation est organisée en prélude au sommet de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement qui se tiendra du 12 au 14 novembre prochain à Nairobi, où la République Centrafricaine participera pour parler des engagements pris vis-à-vis du peuple centrafricain et du monde.

Il convient de signaler que cette occasion vient à point nommé avec le 50ème anniversaire du Fonds des Nations-Unies pour la Population et des 25 ans de la Conférence Internationale sur la population et le Développement. 

Commentaires

commentaires