Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Une ONG Américaine essaye de séduire des stations de radio en RCA

Une vue de la ville de Bangui

Par Junior SEDOU
Bangui 15 juin 2019–(Ndjoni Sango): Des associations sans but lucratif (ASBL) continuent leurs initiatives visées à influencer le terrain médiatique en RCA. Cela concerne une organisation américaine dénommé Search for common ground (SFCG) qui mène des activités dans 36 pays du monde.

Les sièges de l’organisation se trouvent à Washington et à Brussel. Leur but principal est de transformer les moyens de lutte des conflits. Le moyen choisi par Search for common ground est assez typique pour une organisation occidentale qui a pour but d’influencer la population.

Il est devenu connu que l’organisation a invité 3 radios centrafricaines à la coopération. La première étant la plus populaire d’entre eux : radio Lengo Songo. Les 2 autres sont Radio notre Dame et radio ESCA (Éternel Sauve le Coeur de l’Afrique). Les 2 dernières sont des radios majoritairement religieux, une chose noter.

Dans le cadre de la rencontre les représentants du SFCG ont expliqué que veulent-ils de la part des directeurs de radios. Ils sont intéressés par la couverture des événements du « bon point de vue ». Les éléments déjà prêts seront envoyés directement à la radio, il reste à l’animateur de tout simplement les lire.

Selon les représentants de l’ONG, cela concerne seulement les événements liés au règlement pacifique de la crise en Centrafrique. Les directeurs de radio étaient proposés 270 000 FCFA à titre gratuit. Et bien sûr cette motivation financière n’est pas occasionnelle.

Le directeur de la radio Lengo Songo a rendu la somme, ayant dit que sa est une radio indépendante qui va couvrir les faits justement, et non selon des instructions.
En résumé, une organisation internationale essaye de soudoyer les radios pour avoir la possibilité d’influencer les habitants locaux. Toutes les radios ont leurs audiences, dans le cas des radios Notre dame et radio ESCA une audience religieuse.

A la rencontre avec les représentants de l’organisation américaine étaient aussi invités d’autres personnes, dont des directeurs. On ne sait pas s’ils ont accepté ou refusé cette offre. Mais une chose est claire : les Américains et leurs partenaires prennent des efforts pour renforcer leur influence sur la population en vue des prochaines élections présidentielles en RCA.

Commentaires

commentaires