Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

Nigeria: grogne des Basketteurs centrafricains aux éliminatoires de la coupe du monde 2019

Les fauves centrafricains Basketball

Par Brice Mondo-MOLO

Lagos/Nigeria 16 septembre 2018—Ndjoni Sango: Les éliminatoires de la coupe du monde de Basketball a démarré depuis le week-end écoulé ayant permis aux Fauves centrafricains de cette discipline sportive de chercher leur ticket. Malheureusement pour les Fauves, les conditions n’étaient pas favorables pour réussir ce pari, d’où leur grève 2 heures avant le match avec le Nigéria à Lagos.

A Lagos, capitale du Nigeria, les fauves auraient fait une grève avant leur match contre le Nigeria. De surcroit, ils voulaient refuser de continuer la suite du tournoi, d’après les informations concordantes. Les sources font état de ce que les fauves ont pris leur bagage pour quitter l’hôtel 2 heures avant le match crucial contre le Nigeria.

C’est le Directeur Général des Sports Bernard Bissidi, représentant du ministère de la jeunesse et des sports qui a reçu à calmer la tension, recommandant  aux athlètes centrafricains de retourner dans leur chambre.

Raison évoquée de cette mésaventure, il y a eu quelques couacs de versement de prime et mauvaises conditions de vie et d’équipements à savoir les chaussettes, survêtement, tee-shirts entre autres.

Pendant ce temps, le président de la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball  a accusé le ministère des finances qui ne cesse, selon lui, de couper le budget des équipements sportifs des Fauves. D’après certains observateurs, prendre le gouvernement responsable de ce mal être des athlètes c’est de trouver une nouvelle fois un bouc émissaire qui ne saurait se défendre.

Même la retransmission des matchs par les médias centrafricains pose problème. Car la FCBB n’est pas capable de payer 500$ par match pour mettre les journalistes dans les meilleures conditions pour retransmettre les matchs à la radio Nationale. Pour diffuser les matchs, les journalistes sont contraints de payer leur place comme des spectateurs et ensuite se cacher dans les tribunes pour informer le public centrafricain.

L’on se demande que sont devenus les financements FIBA et partenariat Orange? Car, en choisissant un équipementier tel que Peak, chaque achat de tenue est toujours accompagné de multiples dotations gratuites, d’après les experts.

Commentaires

commentaires