Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: Bilan et perspectives des activités du CICR

Par Marly PALA

Cheffe de la délégation du CICR à Bangui, Valérie Petitpierre@photo Marly Pala
Cheffe de la délégation du CICR à Bangui, Valérie Petitpierre@photo Marly Pala

Bangui 17 janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Le Comité International de la Croix-Rouge par la voix de sa cheffe de délégation en Centrafrique, dresse le bilan de ses activités en 2019 et donne ses orientations pour 2020. Ce compte rendu des activités a eu lieu le jeudi 16 janvier lors d’un point de presse tenu par Valérie Petitpierre, Cheffe de la délégation du CICR à Bangui.

La situation humanitaire en République Centrafricaine est encore alarmante. Les populations vivent dans des conditions difficiles et continuent à dépendre de l’aide humanitaire.

Le nombre des déplacés internes et de réfugiés des pays voisins a augmenté, malgré l’intervention de plusieurs organisations humanitaires internationales dont le CICR, leurs besoins restent immenses. Une situation que le CICR parvient à réduire en 2019 et en dresse un bilan positif, d’après Valérie Petitpierre.

« Je dirai que le bilan de l’année 2019 est plus positif que celui de 2018 parce que nous avons bénéficié d’un meilleur accès sur le terrain, malgré l’insécurité et les contraintes logistiques. Pour les plus de 500 collègues du CICR, travaillant en RCA, la priorité a été de rester au plus près des populations dans le besoin, avec pour objectif de les protéger et de les assister ; de réduire leur souffrance, de les aider à retrouver une dignité et une humanité, malgré la violence, les déplacements et la peur. Nous ne pouvons toutefois pas nous réjouir pour autant ; la situation humanitaire reste critique dans le pays. Mais ce que le CICR a pu mettre en œuvre en 2019 est à saluer, mais cela ne suffit pas », a-t-elle déclaré

Elle a par ailleurs ajouté que le comité a assisté près d’un million de personnes avec des vivres et non vivres et a vacciné plus de 352.000 têtes de bétail.

Au vu de la situation humanitaire, dramatique et complexe cette année en Centrafrique, la cheffe de la délégation a poursuivi que le CICR s’inscrira dans la continuité de ses activités menées en 2019. Cependant, le comité cherche à être plus proche encore et à l’écoute des personnes dans le besoin afin de faire de protection de la population, ses préoccupations.

Il faut signaler que la République Centrafricaine est située à la 14ème position des tops 15 au monde depuis ces huit dernières années. Cet indicateur prouve une situation humanitaire dramatique, selon le Comité International de la Croix-Rouge.