Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

En plus des groupes armés, remous sociaux, la RCA fait encore face à CORONAVIRUS

Par Erick NGABA

Confirmation du premier cas positif de Coronavirus en Centrafrique, vue par la caricature @Jimmy Nzeko

Bangui 16 mars 2020—(Ndjoni Sango) : La République centrafricaine est aujourd’hui exposée, comme le dit le ministère de la santé, à un risque élevé d’importation et de la propagation de Coronavirus, après la confirmation d’un premier cas enregistré. En plus de multiples problèmes auxquels le pays est confronté, notamment les groupes armés, récents remous sociaux, la RCA est désormais en bataille contre la maladie due au Coronavirus qui se repand dans le monde.

Les priorités de la République centrafricaine, pays traversant la crise militaro-politique depuis 2012, sont de plus en plus nombreuses. Les problèmes s’accumulent avec cette urgence sanitaire mondiale, alors que les autorités centrafricaines mènent une politique de relèvement du pays sur le plan sécuritaire et économique.

En effet, le gouvernement centrafricain, à travers le ministère de la santé publique, vient d’annoncer depuis ce week-end, le premier cas de la contamination de Coronavirus en RCA. Il s’agit d’un prêtre Italien, revenant de la ville de Milan en Italie, pour la mission catholique à M’baïki au Sud de la Centrafrique, où il réside depuis des années.

Arrivé le 8 mars passé à l’aéroport international Bangui M’poko, le prêtre, au nom de Giovanni, a réussi à atteindre la ville de M’baïki le 9 mars dernier, avant la confirmation de sa contamination le 14 mars par l’Institut Pasteur de Bangui.

Le ministre de la santé publique, Pierre Somsé, a déclaré lors de son point de presse le dimanche 15 mars, que le prêtre a été mis sous surveillance des services sanitaires dès son retour de l’Italie avant d’être déclaré porteur de Covid-19, virus issu de Coronavirus.

A l’annonce de la confirmation de cette urgence sanitaire mondiale en Centrafrique, le ministre Somsé a rassuré la population sur les mesures adéquates prises par les services de la santé.

On le voyait venir. Car, la République centrafricaine qui est un pays enclavé, reçoit tant d’étrangers qui y œuvrent dans l’humanitaire, la mission diplomatique et dans la mission des Nations unies. Cela a commencé par des rumeurs qu’il y aurait probablement de risques d’importation. Même si le pays n’est pas encore arrivé en phase de propagation, le risque est élevé, vu les moyens limités du gouvernement centrafricain de faire face à ces difficultés que le pays connaît.

De surcroît, les problèmes existants, le pays a aujourd’hui le Coronavirus comme une autre priorité qui n’est pas la moindre. C’est une urgence qui s’impose à tous. La population qui doit, de son côté, suivre les conduites à tenir, demande aux autorités du pays, de doubler d’effort afin d’éviter le pire à la République centrafricaine qui, entre temps, a dû mal à gérer les innombrables problèmes qui ravagent le pays.