Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: « François Bozizé recrute des anciens militaires et Antibalaka » selon le MCD

Par Erick NGABA

Zama Javon Papa, Coordonnateur du Mouvement Centrafrique Débout@photo Erick Ngaba
Zama Javon Papa, Coordonnateur du Mouvement Centrafrique Débout@photo Erick Ngaba

Bangui 15 janvier 2020— (Ndjoni Sango): Le Mouvement Centrafrique Débout (MCD) informe que l’ancien président centrafricain, François Bozizé de retour d’exil, procède au recrutement des anciens militaires et des miliciens Antibalaka. C’est au cours d’une déclaration faite le mardi 14 janvier à travers son Coordonnateur, Javon Zama Papa, que ce mouvement de la société civile proche du pouvoir de Bangui, accuse le président fondateur du parti Kwa Na Kwa, de planifier des actions de déstabilisation de la RCA.

Le MCD très remonté contre l’attitude de l’ancien président Bozizé depuis son retour d’exil. Une fois de plus, le mouvement vient de rebondir sur l’affaire Bozizé qui continue d’alimenter  les débats en Centrafrique.  Le mouvement l’accuse de vouloir déstabiliser le pays.

« Il nous a été rapporté que ces derniers temps, vers la sortie nord de Bangui, il y a un certain nombre de comportements qui se développe, notamment des recrutements des anciens militaires qui organisent des patrouilles au niveau de Voudambala, jusqu’à Sassara, en passant par les localités environnantes. Les anciens militaires n’ont pas le droit de faire ce travail, alors que les forces de sécurité et de défense sont là pour assurer la sécurité. Nous avons des informations comme quoi, les Antibalaka sont venus de province et ils sont dans la partie nord de Bangui organisant des patrouilles », a fait observer le coordonateur du Mouvement Centrafrique Débout, Zama Javon Papa.

Dans la même ligne d’idée de sa déclaration, le MCD attire l’attention des entourages de l’ex président Bozizé, notamment les cadres du parti KNK qui continuent de lui prodiguer des mauvais conseils, à ne pas l’induire dans l’erreur.

« Que ceux qui sont auprès de notre père, le président Bozizé, lui prodiguent des vrais conseils. Ils savoir bien que le président de la Ré publique, Faustin Archange Touadera est en train de tout mettre en œuvre pour que l’ancien chef de l’Etat puisse vivre dans la dignité et la tranquillité.  Mais, que le KNK ne se permette pas le luxe de l’induire en erreur. Parce que cela ne va pas concourir  à la paix. Et il ne faut pas que l’ancien chef de l’Etat, le Général Bozizé, constitue encore aux yeux des Centrafricains au jour d’aujourd’hui, un obstacle pour l’épanouissement du peuple, pour le développement de la paix », a-t-il imploré.

Le coordonateur du MCD est allé loin dans sa déclaration à la presse pour insinuer que l’ex président, Françoi Bozizé, tenterait de nuire à la vie du président de la République.

« Nous avons les informations comme quoi, ils sont en train d’organiser des gens qui bien identifiés pour atteindre à la vie du Chef de l’Etat. Nous avons tous les détails. Et nous, au niveau de la société civile, nous disons non. Il ne faut pas que la présence de l’ancien chef de l’Etat ne soit pas une occasion pour des gens qui veulent régler les comptes des autres. Car, le peuple centrafricain a renoué avec la conscience nationale », a déclaré Zama Javon Papa avant d’inviter François Bozizé à sortir de la supercherie des cadres du KNK, afin de vivre, d’après lui, dignement comme l’ancien chef de l’Etat.

Rien ne va plus. Depuis le retour en catimini de l’ancien président centrafricain, François Bozizé, à Bangui après six ans d’exil en Ouganda, le climat politique est de plus en plus tendu entre le pouvoir de Bangui et le parti Kwa Na Kwa (Le Travail Rien que le Travail) de François Bozizé.