Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le KNK éclaircit l’affaire de la demande d’audience de Bozizé avec Touadera

Par Fiacre SALABE

L'ex président François Bozizé et le chef de l'Etat Faustin Archange Touadera en 2011
L’ex président François Bozizé et le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera en 2011

Bangui le 14 Janvier 2020- (Ndjoni Sango) : Après le retour de l’ex président de la transition Michel Djotodja qui a été reçu par le chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra au palais de la renaissance, des langues ne cessent de se délier pour le fait que l’ancien président de la République François Bozizé n’a pas été encore reçu depuis son retour au pays en décembre dernier. Pour le parti Kwa na kwa (KNK), la rencontre entre l’ex président François Bozizé et l’actuel chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra est juste une visite de courtoisie que le KNK aurait besoin.

Lors d’un point de presse tenu aujourd’hui à Bangui, le parti Kwa na kwa (KNK) a évoqué plusieurs points touchant l’affaire du retour de son président fondateur François Bozizé au pays après plusieurs tentatives de la demande de délivrance de passeport sans réponse, introduite par la direction dudit parti.

Parmi les points soulevés par le KNK, les questions de la sécurité, de l’audience de l’ex président François Bozizé avec le chef de l’Etat, Faustin Archange Touadéra, à l’assemblée nationale en présence des diplomates, et des responsables des institutions nationales.

Pour le KNK, depuis le 20 décembre 2019, le parti a officiellement saisi le chef de l’Etat pour une audience au cours de laquelle, son président fondateur sera accompagné d’une équipe restreinte pour lui exposer sa vision sur la consolidation de la paix en Centrafrique.

Quelques jours plus tard le 24 décembre, le directeur du cabinet du président de la République Obed Namsio est revenu vers le parti KNK pour confirmer que la disponibilité du chef de l’Etat à recevoir en tête-à-tête François Bozizé, d’après les explications de Christian Ngénébem, Secrétaire Général du parti KNK. Jusqu’aujourd’hui, cette rencontre n’a pas encore eu lieu du fait des conditionnalités fixées par le KNK.

Renouvèlement du passeport de François Bozizé

Sur la question de la demande de passeport de François Bozizé, le KNK a précisé qu’il y a 4 ans déjà, que le parti a sollicité en vain son renouvellement auprès des autorités de Bangui. Contrairement au passeport de l’ex président de la transition, Michel Djotodja, qui a été délivré le 23 mai 2019, a précisé le KNK, par la cheffe de la diplomatie centrafricaine, Sylvie Baïpo Témon. Le parti de Bozizé a qualifié l’attitude du gouvernement de deux poids deux mesures.

Retour en catimini à Bangui

S’agissant du supposé retour en cachette de l’ex président François Bozizé, le KNK a mentionné qu’au lendemain de sa rentrée à Bangui, le cabinet du chef de l’Etat a été officiellement saisi. Mais le KNK a déploré l’attitude du gouvernement qui semble n’a pas dit la vérité aux populations centrafricaines sur le retour au pays de François Bozizé, à l’opposé de Michel Djotodja.