Entrez vos mots clés de recherche et appuyez sur Entrée.

RCA: le président Touadera valorise l’armée nationale

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Des Généraux des forces armées centrafricaines FACA valorisés par le président Touadera
Des Généraux des forces armées centrafricaines FACA valorisés par le président Touadera

Bangui 21 janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Le président de la République Centrafricaine, Faustin Archange Touadera, est dans une dynamique de bâtir une armée moderne et efficace. Sous l’ère Touadera, les Forces Armées centrafricaines (FACA) bénéficient non seulement des formations de haut niveau, de dotation en équipement militaire, mais aussi de la promotion dans les postes de responsabilité et les galons.

La nation centrafricaine reconnaîtra au président Touadera la politique de la reconstruction de l’armée. Un professeur de mathématique qui fait ses preuves dans le domaine  de la restructuration des forces de défense et de sécurité intérieure.

Depuis son accession au pour le 30 mars 2016, le professeur de mathématique ne ménage aucun effort pour remettre sur pied les forces armées centrafricaines dont ces prédécesseurs ont occasionné le déclin.

La diplomatie et le plaidoyer du Président de la République dans le domaine militaire ont fini par payer. Quand il s’agissait de structurer les formes nationales après le coup d’Etat de la coalition rebelle de la Seleka, le président s’est investi en frappant à toutes les portes de la communauté internationale afin de doter à la République centrafricaine une armée moderne, et efficace.

Avec l’aide de l’Union européenne, les autorités centrafricaines ont commencé à réorganiser l’armée nationale à travers l’identification des éléments, et  le recyclage ayant permis d’avoir une idée nette sur l’effectif des soldats de l’armée centrafricaine qui n’étaient pas opérationnels.

Par la suite, le rapprochement de la République centrafricaine avec la Fédération de la Russie qui s’engage pleinement dans la montée en puissance des FACA, à travers la formation intense, les livraisons légales d’armes et effets militaires, les FACA sont devenues opérationnelles et redoutables sur les théâtres d’opérations où des éléments sont dépêchés.

La formation au centre militaire de Berengo nous le prouve à suffisance que les FACA deviendront, d’ici demain, l’une des puissantes armées du continent africain.

Avec sa politique d’une armée de garnison, le président Touadera a su redorer le blason des forces de défense et de sécurité intérieure, en les faisant une armée proche de la population.

Chaque année, le gouvernement centrafricain recrute plus de 1000 hommes dans les rangs des FACA afin d’augmenter l’effectif de l’armée nationale.

C’est ainsi que le samedi dernier, certains Généraux et officiers des FACA ont eu des promotions à des portes de responsivité et dans leurs galons.  Ce qui revient à dire que le président Touadera, étant civil, est sur la voie et est en train de réussir dans le domaine militaire, chose que ses prédécesseurs n’ont pas pu faire, à part politiser et régionaliser et diviser l’armée nationale.